Huawei: Washington prolonge de 90 jours la période d’exemption

© Sputnik . Alejandro Martínez Vélez  / Aller dans la banque de photosФлагманский магазин Huawei в Мадриде
Флагманский магазин Huawei в Мадриде - Sputnik Afrique
Les États-Unis ont prolongé lundi de 90 jours les exemptions qui permettent au géant chinois des télécoms Huawei de continuer à faire affaire dans le pays, a indiqué le ministre américain du Commerce, Wilbur Ross.

Les États-Unis estiment que Huawei présente un risque pour la sécurité nationale et veulent le bannir des États-Unis, mais Washington a accordé des exemptions à certaines entreprises américaines pour continuer à vendre des produits de faible technologie ou pour changer de fournisseurs, relate l'AFP.

«Il y a 90 jours en plus pour des entreprises de télécoms américaines, dont certaines entreprises rurales, qui dépendent de Huawei», a expliqué le ministre américain du Commerce, Wilbur Ross, sur Fox Business, ajoutant: «nous leur donnons plus de temps pour se sevrer».

 

90 autres jours de répit

Huawei bénéficiait de 90 jours de répit pour l’utilisation d’Android, mais le délai a expiré le 19 août. L’autorisation temporaire de Huawei accordée en mai dernier par le département du Commerce a ainsi été prolongée de 90 autres jours.

Huawei - Sputnik Afrique
Le concurrent à Google Maps de Huawei devrait faire son apparition en octobre
Cette question constitue l’un des principaux points dans le bras de fer commercial qui oppose Washington et Pékin, mais reste «en cours de discussion et la décision pourrait évoluer d'ici à lundi [19 août, ndlr]», ont précisé les sources. Selon l'une d'entre elles, Donald Trump a prévu de s'entretenir par téléphone du problème avec le Président chinois Xi Jinping au cours du week-end. Le département américain du Commerce s'est refusé pour sa part à tout commentaire, a encore précisé Reuters.

Début août, Huawei avait officialisé Harmony OS, son système d’exploitation concurrent à Android compatible avec tous les types d’écran. Il prévoit maintenant d'investir un milliard de dollars pour encourager les développeurs de logiciels à concevoir des applications pour ce système.

Donald Trump a signé en mai un décret interdisant aux entreprises américaines tout usage de matériel présentant un risque pour la sécurité nationale, prohibant de fait toute collaboration avec Huawei.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала