Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le retrait d'une offre des USA sur des systèmes Patriot à la Turquie expliquée par Ankara

© REUTERS / Ints KalninsU.S. soldiers stand next to the long-range air defence system Patriot during Toburq Legacy 2017 air defence exercise in the military airfield near Siauliai, Lithuania, July 20, 2017
U.S. soldiers stand next to the long-range air defence system Patriot during Toburq Legacy 2017 air defence exercise in the military airfield near Siauliai, Lithuania, July 20, 2017 - Sputnik France
S'abonner
Suite au retrait par les États-Unis de l’offre de vente soumise à la Turquie sur les systèmes de défense antimissile Patriot, Ankara a expliqué la décision américaine.

Les États-Unis ont retiré l’offre faite à la Turquie pour la vente de systèmes de défense antimissile Patriot, car le délai de la proposition avait expiré. Une décision qui n’arrange pas Ankara, a confié aux journalistes le porte-parole du Parti de la justice et du développement (AKP), Omer Celik.

«Avant même l'achat des S-400, nous avions présentés aux États-Unis nos conditions concernant le prix et le transfert des technologies. Une nouvelle offre est arrivée qui ne répondait plus à nos conditions et à nos exigences de base. La proposition a été automatiquement annulée à cause de l'expiration de sa durée. Ce qui se passera après  concernant les Patriot, on verra», a dit Omer Celik aux journalistes.

Les États-Unis ont officiellement retiré l’offre de vente soumise à la Turquie sur les systèmes de défense antimissile Patriot suite à l’achat par Ankara de systèmes antiaériens russes S-400, selon CNN, qui cite un représentant du département d'État.

Le S-400, pomme de discorde entre Washington et Ankara

L'achat des S-400 a provoqué des tensions entre la Turquie et les États-Unis, qui ont exigé qu'Ankara renonce aux armes russes au profit des systèmes Patriot.

Des systèmes antimissiles américains Patriot - Sputnik France
Les États-Unis auraient annulé leur offre de vente de systèmes Patriot à la Turquie

Washington a menacé à plusieurs reprises Ankara d'imposer des sanctions et de suspendre la livraison des avions de chasse américains F-35 s'il ne renonçait pas à l'achat des S-400. Ainsi, le Pentagone a annoncé qu'il exclurait la Turquie du programme de fabrication d'avions de combat F-35 avant mars 2020.

La Turquie, membre de l'Otan, a déclaré à plusieurs reprises qu'elle ne renoncerait pas à cet achat, malgré les pressions exercées par les États-Unis, qui ont averti que les systèmes russes n'étaient pas compatibles avec les normes de l'Alliance atlantique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала