Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le vaisseau Soyouz contenant le robot humanoïde Fedor ne parvient pas à s'arrimer à l'ISS - vidéo

© Photo RoskosmosВыход в открытый космос. 29 мая 2019
Выход в открытый космос. 29 мая 2019 - Sputnik France
S'abonner
Ayant décollé jeudi 22 août du cosmodrome russe de Baïkonour, la fusée Soyouz avec à son bord le robot humanoïde Fedor n’a pas réussi à s'arrimer à l'ISS à l'heure prévue. Le centre de contrôle a décidé de ne pas retenter l’opération ce samedi 24 août.

Le vaisseau spatial Soyouz avec le premier robot humanoïde russe Fedor à son bord n'est pas parvenu à s'arrimer samedi 24 août à la Station spatiale internationale à l'heure prévue. Dans la nuit de dimanche à lundi, le vaisseau devra toutefois recommencer les manœuvres en vue de s'arrimer à l'ISS.

La retransmission en direct sur le site Internet de l'Agence spatiale russe Roscosmos a été interrompue au moment où le Soyouz se trouvait à une centaine de mètres de la Station.

L’équipage de l’ISS n’est pas en danger, est-il précisé sur le site de Roscosmos.

​Selon la Nasa, le vaisseau Soyouz n'a pas pu s'arrimer à l'ISS en raison de dysfonctionnements dans le système d’amarrage automatique entre vaisseaux spatiaux «Kours».

Robot russe dans l’espace

Le robot, qui porte le numéro d'identification Skybot F850, a décollé jeudi 22 août à bord d'une fusée Soyouz du cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan.

Robot Fedor - Sputnik France
La Russie a envoyé son robot anthropoïde Fedor vers l’ISS - vidéo
Fedor, au corps anthropomorphe argenté, mesure 1,80 m de haut et pèse 160 kg. Son nom correspond à l'acronyme de «Final Experimental Demonstration Object Research» et fait référence au prénom russe Fiodor.

Ce robot dispose de comptes sur les réseaux sociaux Instagram et Twitter détaillant sa vie quotidienne, par exemple lorsqu'il apprend à ouvrir une bouteille d'eau.

À bord de l'ISS, Fedor était censé tester ses capacités en condition de gravité très basse, sous la supervision du cosmonaute russe Alexandre Skvortsov. Parmi ses principaux savoirs, celui d'imiter les mouvements humains, ce qui veut dire qu'il pourrait aider les spationautes à réaliser leurs tâches.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала