Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La coalition arabe accuse l’Iran de l’attaque contre des sites pétroliers saoudiens

© AP Photo / AnonymousIn this image made from a video broadcast on the Saudi-owned Al-Arabiya satellite news channel on Saturday, Sept. 14, 2019, a man walks through a parking lot as the smoke from a fire at the Abqaiq oil processing facility can be seen behind him in Buqyaq, Saudi Arabia. Drones launched by Yemen's Houthi rebels attacked the world's largest oil processing facility in Saudi Arabia and another major oilfield Saturday, sparking huge fires at a vulnerable chokepoint for global energy supplies
In this image made from a video broadcast on the Saudi-owned Al-Arabiya satellite news channel on Saturday, Sept. 14, 2019, a man walks through a parking lot as the smoke from a fire at the Abqaiq oil processing facility can be seen behind him in Buqyaq, Saudi Arabia. Drones launched by Yemen's Houthi rebels attacked the world's largest oil processing facility in Saudi Arabia and another major oilfield Saturday, sparking huge fires at a vulnerable chokepoint for global energy supplies - Sputnik France
S'abonner
Après que Washington a imputé à l’Iran les récentes frappes ayant ciblé deux installations pétrolières en Arabie saoudite, c’est au tour de la coalition arabe opérant au Yémen de formuler des accusations similaires.

La coalition arabe opérant au Yémen et dirigée par l’Arabie saoudite a rejeté sur l’Iran la responsabilité des attaques contre les sites pétroliers saoudiens, a déclaré son porte-parole, le colonel Turki al-Maliki.

«L’enquête se poursuit et tout indique que les armes [employées, ndlr] dans les deux attaques étaient iraniennes», a-t-il déclaré, cité par la chaîne d’information saoudienne Al-Arabiya.

Et d’ajouter qu’on essaie actuellement d’établir d’où les drones ont été lancés, ajoutant que la coalition avaient les moyens de contrer les attaques et de protéger les infrastructures pétrolières d’importance vitale.

Une attaque visant des raffineries

Deux installations pétrolières du géant Aramco en Arabie saoudite ont été la cible d’une attaque de drones de la part des Houthis yéménites, samedi 14 septembre.

Le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a imputé ces attaques à l'Iran, ce que la République islamique a nié, dénonçant des accusations «insensées».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала