Les Israéliens aux urnes pour décider du sort de Benyamin Netanyahou

© AFP 2022 GALI TIBBONAvigdor Lieberman et sa femme votent le 17 septembre lors de législatives
Avigdor Lieberman et sa femme votent le 17 septembre lors de législatives  - Sputnik France
Bibi ou Benny? Les Israéliens votent mardi 17 septembre lors de législatives opposant le Premier ministre Benyamin Netanyahou, au pouvoir depuis une décennie, à l'ancien chef de l'armée Benny Gantz, cinq mois après un premier duel sans issue.

Les bureaux de vote ont ouvert ce 17 septembre à 07H00 (heure locale, 04H00 GMT) et doivent fermer à 22H00 (19H00 GMT) pour ce match retour qui s'annonce âprement disputé selon les derniers sondages des chaînes israéliennes.

Benyamin Netanyahou - Sputnik France
Netanyahou promet d'annexer une partie stratégique de la Cisjordanie s'il est réélu
Quelque 6,4 millions d'électeurs sont conviés dans les 10.700 bureaux de vote. Tôt mardi matin dans un bureau de vote de Jérusalem, l'ambiance était calme, avec une poignée seulement d'électeurs venant voter, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

En avril dernier, le Likoud de M.Netanyahou et la formation Kahol Lavan de M.Gantz avaient chacun obtenu 35 sièges sur les 120 de la Knesset, le Parlement.

Le Président israélien Reuven Rivlin avait mandaté Benyamin Netanyahou pour former un gouvernement de coalition. Incapable d'y parvenir, M.Netanyahou avait dissous le Parlement et provoqué un nouveau scrutin.

Amir Peretz  - Sputnik France
Un homme politique israélien rase sa moustache emblématique afin que les gens puissent «lire sur ses lèvres»
Au cours des cinq derniers mois, les plaques tectoniques de la politique israélienne n'ont pas bougé outre mesure et les sondages pronostiquent un nouveau duel coriace, où le jeu parfois subtil des alliances pourrait déterminer le sort du gouvernement.

Un agrégateur de sondages créditaient les partis de 32 sièges chacun. Le score de leurs alliés potentiels, la droite et les partis religieux pour M.Netanyahou, et la gauche et les partis arabes pour M. Gantz, devrait être déterminant.

Quelque 18.000 policiers, employés d'entreprises de sécurité et bénévoles doivent surveiller les bureaux de vote à travers le pays et dans les colonies juives en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexée. La majorité des Palestiniens vivant à Jérusalem-Est ne peut voter.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала