Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Attaque contre les sites pétroliers: l’Élysée confirme l’envoi en Arabie saoudite d’experts français

© AFP 2021 LUDOVIC MARINFrench President Emmanuel Macron (R) welcomes Saudi Arabia's crown prince Mohammed bin Salman
French President Emmanuel Macron (R) welcomes Saudi Arabia's crown prince Mohammed bin Salman - Sputnik France
S'abonner
Des spécialistes français vont être envoyés en Arabie saoudite pour enquêter sur les récentes attaques de drones contre des raffineries du pays.

Des experts français participeront à l’enquête sur les récentes attaques contre des installations pétrolières saoudiennes, a annoncé l’Élysée à l’issue d’un entretien téléphonique entre Emmanuel Macron et le prince héritier Mohammed ben Salmane.

Le 14 septembre 2019, les infrastructures de la compagnie pétrolière Saudi Aramco à Abqaïq et Khurais ont été endommagées lors d’un incendie après des attaques de drones. La société a été contrainte d’interrompre les activités des sites affectés ce qui a abouti à la réduction de la production saoudienne de 5,7 millions de barils par jour, soit 5% de la production mondiale.

«Le Président de la République a fermement condamné les attaques ayant visé des sites pétroliers à Abqaïq et Khurais… Il a assuré le prince héritier saoudien de la solidarité de la France avec l'Arabie saoudite et sa population face à ces attaques et réaffirmé l'engagement de la France en faveur de la sécurité de l'Arabie saoudite et de la stabilité de la région… En réponse à la demande des autorités saoudiennes, le chef de l'État a confirmé au prince héritier l'envoi en Arabie saoudite d'experts français pour participer aux enquêtes destinées à faire toute la lumière sur l'origine et les modalités des attaques du 14 septembre», indique le communiqué de l’Élysée.

Attaques de drones

Mohammed ben Salmane (deuxième à gauche) - Sputnik France
Comment l'attaque de drones contre les raffineries saoudiennes profite à Riyad
Des drones des Houthis yéménites ont visé samedi 14 septembre deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco, à plus d'un millier de kilomètres de Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée depuis cinq ans par les Houthis.

Les États-Unis ont imputé les attaques à l'Iran, ce que la République islamique a nié, dénonçant des accusations «insensées».

Le ministre saoudien des Affaires étrangères a déclaré que Riyad inviterait des spécialistes internationaux et de l’Onu à rejoindre l’enquête sur les attaques des infrastructures pétrolières.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала