Plus de 23 millions d’heures supplémentaires ont été accumulées par la police française

23 millions heures supplémentaires n’ont pas été payées aux policiers français pendant des années ni converties en jours de repos. Afin de désamorcer une véritable «bombe à retardement» budgétaire, Christophe Castaner doit rechercher 300 millions d’euros, rapporte Le Parisien.

Plus de 23 millions d’heures supplémentaires non-payées ont été accumulées par des policiers français, rapporte Le Parisien. Selon des sources du quotidien, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner est en train de lever une somme de 300 millions d’euros pour régler cette dette de l’État.

Soumis à de fortes amplitudes horaires, les agents de police français ont accumulé un nombre d’heures important constituant une véritable «bombe à retardement» pour le budget national, indique Le Parisien.

À cet égard, certains agents pourraient être rémunérés pour toutes les heures supplémentaires ou même prétendre à une retraite anticipée, tant le stock accumulé est important. «Au vu d'un sondage interne que nous avons réalisé, 70% de nos collègues préféreraient partir en retraite anticipée, quand 30% souhaitent que les heures leur soient payées», a indiqué Raymond Soligo, secrétaire adjoint du syndicat Unité-SGP-FO, cité par Le Parisien.

Christophe Castaner - Sputnik France
«Je ne leur dois rien»: Castaner sur le paiement des heures supplémentaires aux policiers
Répondant au député Éric Ciotti qui avait déclaré en juin 2019  à Christophe Castaner que celui-ci devait «300 millions d’heures supplémentaires» aux policiers, le ministre avait pourtant déclaré qu’il ne leur devait rien.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала