Un million d’euros de chiffre d’affaires pour la boutique de l’Élysée?

CC0 / Bru-nO / Money Euro 50Un ours en peluche avec un billet de 50 euros (image d'illustration)
Un ours en peluche avec un billet de 50 euros (image d'illustration) - Sputnik France
Le magasin en ligne inauguré par Emmanuel Macron en septembre 2018 pour contribuer à la restauration du palais de l’Élysée a engendré un chiffre d’affaires d’un million d’euros, d’après Paris Match.

La vente de mugs, t-shirts, macarons tricolores, peluches et autres produits siglés «Élysée» et 100% Made in France a rapporté près d’un million d’euros à la nouvelle boutique de l’Élysée qui a soufflé sa première bougie le 14 septembre, relate le magazine Paris Match.

«La Boutique de l’Élysée vous propose des idées cadeaux 100% Made in France qui permettent au palais présidentiel de vivre une seconde jeunesse 300 ans après sa construction. L'intégralité des bénéfices de la boutique est affectée à ses projets de restauration», indique le site de la boutique.

Alexandre Benalla - Sputnik France
Boutique de l’Élysée: une mission inattendue d’Alexandre Benalla fait surface
Selon Paris Match, sur chaque produit vendu, la présidence touche un pourcentage de redevance (12% du prix) et les 38.500 produits vendus depuis septembre 2018 ont permis de récolter 100.000 euros pour la restauration du patrimoine élyséen.

En tête des ventes, une montre au bracelet bleu-blanc-rouge, un mug avec le sceau de la présidence en dorure et un porte-passeport bleu et rouge. Certains produits font directement référence à Emmanuel Macron, à son épouse et même au chien du couple, Némo qui est représenté par une peluche.

​Selon Paris Match, qui se réfère à l’Élysée, la boutique ne coûte rien aux contribuables, l’ensemble de l’investissement, l’achat des produits et la logistique étant supportés par une entreprise partenaire.

De nouveaux produits bientôt en vente

Emmanuel Macron - Sputnik France
«Restaurer la dignité nationale»: la boutique Enlysée lancée en ligne
Une dizaine de nouveaux produits, dont un jeu de quilles, des jouets en bois et des savons de Marseille, viendraient prochainement s’ajouter à quelque 80 déjà en vente, à l’occasion des Journées du patrimoine, précise le média.

Ces produits dérivés ont déjà été vendus sur des stands éphémères à l’Élysée lors des Journées du patrimoine et de la Fête de la musique, ainsi qu’à Biarritz lors du G7. Les marques qui participent à la boutique en ligne, qui a été traduite en anglais, pourront vendre ces produits elles-mêmes dans près de 200 points de vente, ajoute le magazine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала