La guerre commerciale États-Unis/Chine fragilise Trudeau à l’approche des élections

À l’approche des élections générales au Canada, la position inconfortable du pays dans la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine est un caillou dans la chaussure de Justin Trudeau. Guy Saint-Jacques, ancien Ambassadeur du Canada en Chine, revient sur le rôle du Canada dans cette affaire et sur ses conséquences.

Le 21 octobre prochain, les électeurs canadiens se rendront aux urnes pour décider si Justin Trudeau restera Premier ministre pour un second mandat. L’un des problèmes qui rendent Trudeau vulnérable est sa gestion de la position du Canada dans la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine.

Le Canada y a été entraîné lorsqu’une dirigeante de Huawei (qui est aussi la fille du fondateur de la multinationale technologique chinoise) a été arrêtée par les autorités canadiennes à la demande des États-Unis pour violation des sanctions américaines contre l’Iran, des sanctions qui n’existent pas au Canada. Elle est actuellement en résidence surveillée à Vancouver, alors qu’elle se bat contre son extradition vers les États-Unis.

Justin Trudeau - Sputnik France
Trudeau annonce la dissolution du parlement, coup d'envoi des législatives
Trudeau aurait-il pu éviter cette situation? Comment la résoudre? Comment cette situation a-t-elle détérioré les relations sino-canadiennes? Le Désordre mondial reçoit Guy Saint-Jacques. Cet ancien Ambassadeur du Canada en Chine, Haut-commissaire adjoint du Canada au Royaume-Uni et ancien Chef de mission adjoint à l’Ambassade du Canada à Washington, fera le point sur ce dossier.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала