Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Meghan Markle ôte sa précieuse bague lors de son déplacement en Afrique

© AFP 2021 CLIVE BRUNSKILLMeghan, Duchess of Sussex, attends the Women's Singles final match between Serena Williams of the United States and Bianca Andreescu of Canada on day thirteen of the 2019 US Open at the USTA Billie Jean King National Tennis Center on September 07, 2019 in the Queens borough of New York City.
Meghan, Duchess of Sussex, attends the Women's Singles final match between Serena Williams of the United States and Bianca Andreescu of Canada on day thirteen of the 2019 US Open at the USTA Billie Jean King National Tennis Center on September 07, 2019 in the Queens borough of New York City.   - Sputnik France
S'abonner
La duchesse de Sussex, qui effectue conjointement avec son époux une tournée en Afrique, a souligné en s’adressant aux habitants d’une localité située près du Cap, qu’elle était venue en tant que leur «sœur à tous». Lors de ce déplacement, Meghan Markle a d’ailleurs renoncé à arborer sa bague de fiançailles qui a coûté une fortune.

Pour la tournée africaine qu’elle effectue avec son époux, le prince Harry, Meghan Markle a renoncé à porter sa somptueuse bague de fiançailles, évaluée à 140.000 livres sterling (près de 159.000 euros), relate le Daily Mail.

Les journalistes ont remarqué qu’au lieu de ce bijou en diamants offert par Harry le jour de leurs fiançailles, elle portait une bague de la marque américaine Jennifer Meyer vendue au prix de 200 livres sterling, soit près de 225 euros. Elle a toutefois gardé son alliance.

L’édition précise que la décision de retirer cette bague et d'opter pour des bijoux abordables traduirait la volonté de Markle de «garder le voyage discret».

«Bien que je sois ici au côté de mon mari en tant que membre de la famille royale, je souhaite que vous sachiez qu'à mes yeux, je suis ici en tant que mère, en tant qu'épouse, comme une femme, comme une femme de couleur et comme votre sœur à tous», s’est-elle adressée lundi aux habitants de Nyanga, agglomération située près du Cap et connue comme «la capitale du meurtre».

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала