Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie soumet à l’Assemblée générale de l’Onu un projet de résolution sur le contrôle des armements

© Sputnik . Aleskandr ScherbakSergueï Lavrov
Sergueï Lavrov  - Sputnik France
S'abonner
Le ministre russe des Affaires étrangères a invité «tout le monde à des négociations constructives» après avoir soumis à l’Assemblée générale de l’Onu un projet de résolution en vue de renforcer et développer le «système d’ententes sur le contrôle des armements, le désarmement et la non-prolifération».

La Russie a proposé à l’Assemblée générale des Nations unies de se pencher sur un projet de résolution prévoyant de consolider le système de contrôle des armements, a déclaré Sergueï Lavrov.

«Je voudrais annoncer aujourd’hui que nous soumettons à l’actuelle Assemblée générale le projet de résolution intitulé "Renforcement et développement du système d’ententes sur le contrôle des armements, le désarmement et la non-prolifération". Nous invitons tout le monde à des négociations constructives», a indiqué le chef de la diplomatie russe en prenant la parole à l’Assemblée générale.

Il a ajouté que «l’approbation de cette résolution serait une importante contribution à la mise en place de conditions pour l’organisation, l’année prochaine, d’une conférence d’examen sur l’application du TNP [Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, ndlr]».

Le TNP

Ce Traité constitue la base du régime international de non-prolifération et prévoit le droit de tous les pays membres à des études, à la production et à l'usage de l’énergie nucléaire à des fins civiles. Des conférences d’examen sont tenues une fois tous les cinq ans.

Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
Erdogan sur l’arme nucléaire: «soit l’interdire, soit la rendre accessible à tout le monde»
Depuis l’entrée en vigueur du document, le 5 mars 1970, tous les pays indépendants membres de l’Onu en sont devenus signataires, exception faite pour Israël, l’Inde et le Pakistan.

La Corée du Nord a annoncé son retrait du Traité. Toutefois, la communauté internationale ne reconnaît pas ce retrait, tout comme elle ne reconnaît pas à la Corée du Nord le statut nucléaire. Cette année, Israël est présent pour la première fois à la conférence en qualité d’observateur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала