Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Incendie à l’usine Lubrizol: des galettes d’hydrocarbures sur la Seine

© REUTERS / PASCAL ROSSIGNOLLa fumée dégagée par l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen
La fumée dégagée par l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen - Sputnik France
S'abonner
Une importante nappe d’hydrocarbures a été observée au niveau des barrages mis en place sur la Seine après le violent incendie de l’usine Lubrizol à Rouen, selon des responsables locaux cités par les médias.

Après l’incendie à l’usine Lubrizol, des galettes d’hydrocarbures ont fait leur apparition sur la Seine à Rouen le 27 septembre, rapportent les médias français.

L'incendie de Lubizol à Rouen - Sputnik France
Incendie à Rouen: les locaux de France 3 évacués après des nausées du personnel
Le directeur de cabinet du préfet de Normandie Benoît Lemaire, cité par l’AFP, a fait savoir que l’État était en train d’armer un navire pour récupérer ces galettes avec un chalut tampon.

Lors d’un point-presse, le préfet de Normandie Pierre-André Durand a affirmé qu’une nappe d’hydrocarbures de 2.000 m² avait été observée au niveau des barrages mis en place sur le fleuve. Toujours selon lui, des galettes ont aussi fait leur apparition dans les jardins de la préfecture.

M.Durand a constaté une «présence de suie assez marquée dans certaines zones du territoire». «C’est de la suie qui s’est agglomérée du fait de la pluie, une combinaison d’additifs d'huile de moteur et d’hydrocarbures», c’est-à-dire des matières qui ont brûlé sur le site Lubrizol, a précisé le préfet.

Rouen «clairement pollué»

En visite à Rouen, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a estimé que la ville était «clairement polluée». Elle a ainsi recommandé aux riverains de «nettoyer ces suies, ces saletés, visuellement très repérables» tout en mettant des gants.

Véhicule des sapeurs-pompiers - Sputnik France
L’incendie de l'usine Lubrizol de Rouen, classée Seveso, est éteint – vidéo
Un violent incendie s’est déclaré dans la nuit du 25 au 26 septembre dans une usine Lubrizol classée Seveso «seuil haut». Dans un communiqué, Lubrizol a précisé que les flammes avaient touché «un entrepôt, une installation d’enfûtage et un bâtiment administratif».

Au total, 51 personnes ont consulté les établissements de santé rouennais. Cinq, qui avaient déjà des pathologies respiratoires auparavant, ont été hospitalisées.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала