Menacé par une procédure de destitution, Trump dénonce un «coup d'État»

© REUTERS / Al DragoUS President Donald Trump speaks before presenting the Medal of Freedom to former New York Yankees pitcher Mariano Rivera
US President Donald Trump speaks before presenting the Medal of Freedom to former New York Yankees pitcher Mariano Rivera  - Sputnik France
Multipliant les sorties contre le camp démocrate à la suite du lancement d'une procédure de destitution, le Président américain a dénoncé un «coup d'État» dans un tweet furieux.

Donald Trump, menacé par une procédure de destitution pour avoir demandé l'aide d'un gouvernement étranger dans la campagne présidentielle, a dénoncé le 2 octobre au soir un «coup d'État».

«J'en arrive à la conclusion que ce qui est en train de se passer n'est pas un “impeachment”, c'est un COUP D'ETAT, visant à prendre le pouvoir du peuple, son vote, ses libertés, son deuxième amendement (de la Constitution), sa religion, son armée, son mur à la frontière, et les droits qui lui ont été donnés par Dieu en tant que citoyen des États-Unis d'Amérique!», a-t-il tempêté sur Twitter dans des propos rapportés par l'AFP.

Les démocrates ont ouvert il y a une semaine une enquête contre le milliardaire républicain en vue d'une destitution.

Ils lui reprochent d'avoir demandé à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, lors d'une conversation téléphonique il y a deux mois, d'enquêter sur l'ancien vice-président Joe Biden, 

La Chambre, à majorité démocrate, sera chargée de mener la procédure de mise en accusation. Si celle-ci aboutit, le Sénat, contrôlé par les républicains qui restent en majorité fidèles à M. Trump, devra conduire le «procès» du Président, conclu par un verdict.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала