Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Pas la personne que je connaissais»: témoignage d’un proche du tueur de la préfecture de police à Paris

© SputnikSituation à Paris après l'attaque au couteau à la préfecture, 3.10.2019
Situation à Paris après l'attaque au couteau à la préfecture, 3.10.2019 - Sputnik France
S'abonner
Un proche de l’auteur de l’attaque contre la préfecture de police de Paris a confié à BFM TV sa peine d’avoir appris qu’elle avait été menée par une personne avec laquelle il était lié depuis cinq ans.

Un proche de Mickaël Harpon, le tueur de la préfecture de police de Paris, a raconté à BFM TV que ce n’était pas la personne qu’il connaissait.

«J'étais effondré, ce n'est pas la personne que je connaissais», a-t-il témoigné au lendemain de l’attaque qui a fait quatre morts.

Paris après l'attaque à la préfecture de police  - Sputnik France
L’assaillant aurait «entendu des voix» la nuit précédant l'attaque à la préfecture de police
«J'ai fini par savoir que c'était lui hier soir, autour de 21 heures, après la dernière prière. Cela doit faire cinq ans qu'on est réellement liés. C'était une personne qui véhiculait la paix, l'amour entre les hommes, l'intégrité, l'honnêteté. Il était très calme, au service de l'autre», a-t-il raconté au média, ajoutant que Mickaël Harpon était quelqu’un «de stable», «de cohérent», qui «n’avait jamais d’accès de violence».

Selon ce témoignage, Harpon avait pour ambition d’évoluer et depuis le mois de juillet se posait des questions relatives à sa situation professionnelle tout en étant «heureux de ce qu’il faisait».

«Il avait le sentiment qu’on lui fermait les portes. Je lui disais "soit tu te formes soit tu montes ta boîte". Il m’avait l’air apaisé et je pense qu’il avait entendu le message que je voulais lui faire passer», a indiqué son ami.

«Je pense que ça n'a rien à voir avec la religion, je suis formel. [...] Dans nos dialogues, dans nos rencontres, je me demande si j'ai raté quelque chose», a-t-il déclaré à propos de Mickaël Harpon qui «ne véhiculait pas d’idées terroristes».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала