En cas de pandémie mondiale, voici les endroits les plus sûrs, selon des chercheurs

Si une pandémie mondiale se déclenche, certains chanceux pourront se réfugier sur de grandes îles isolées et survivre, affirment des chercheurs néo-zélandais.

Des chercheurs ont désigné les endroits où il serait possible de survivre à l’apocalypse provoquée par une pandémie mondiale, indique une étude publiée dans la revue Risk Analysis.

Virus, image d'illustration - Sputnik Afrique
Des scientifiques révèlent à quelles épidémies s'attendre dans un avenir proche
Selon des chercheurs de l’université d’Otago, en Nouvelle-Zélande, les nouvelles découvertes en matière de biotechnologie peuvent mener à une pandémie extrêmement dangereuse pour l’ensemble de l’humanité.

Si ce scénario catastrophe se réalise, certains États insulaires pourraient cependant servir de refuges aptes à sauver l’humanité de l’extinction.

Une vingtaine de «refuges»

Explosion d'une bombe nucléaire - Sputnik Afrique
Un «signe de l’Apocalypse» annoncé par un pasteur américain (vidéo)
Les chercheurs ont dressé un classement d’une vingtaine de zones géographiques qui ne seraient pas touchées par la pandémie. Il s’agit ainsi d’îles autosuffisantes et suffisamment grandes pour contenir un grand nombre de personnes ainsi que des technologies avancées pour être à même de repeupler la Terre par la suite.

Dans le top-5 de ces refuges se trouvent l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Islande, Malte et le Japon.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала