Plusieurs commissariats d’Île-de-France ont reçu des messages djihadistes

Au cours des jours qui ont suivi l’attaque contre la préfecture de police de Paris, perpétrée par un employé radicalisé, des commissariats d’Île-de-France ont reçu sur leurs téléphones des messages de propagande djihadiste enregistrés en français, rapporte la chaîne RT.

Entre le 6 et le 8 octobre, soit pendant les jours qui ont suivi l’attaque perpétrée à la préfecture de police de Paris qui a fait quatre morts et un blessé, au moins deux commissariats d'Île-de-France ont reçu sur leurs téléphones des messages de propagande islamiste, informe la chaîne RT, se référant à une source policière. Les commissariats en questions se trouvaient dans le Val-de-Marne et dans les Hauts-de-Seine.

En consultant les enregistrements, le média a pu constater qu’il s’agissait de «chants» dans lesquels des «déclamations guerrières résonnent en français». Des extraits ont été rendus publics sur le site Web de la chaîne.

Une chanson a été identifiée comme étant celle diffusée en juillet 2016 par un organe de propagande de Daech* et qui évoque les attaques aux civils désarmés.

Sur son site, le syndicat VIGI police, qui s’identifie comme celui de la colère policière, confirme les faits: «Dimanche 6 octobre 2019, nos collègues d’un commissariat francilien ont reçu un appel diffusant en boucle cette même chanson, incluant un autre couplet de la chanson».

Attaque à la préfecture de police

Une attaque au couteau perpétrée jeudi 3 octobre à la préfecture de police de Paris a fait quatre morts — trois policiers et un agent administratif — ainsi qu’un blessé grave. Le tueur, qui travaillait à la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP), a été abattu par la police.

Après avoir découvert certains signes de radicalisation au domicile de l’auteur de la tuerie qui s’était converti à l’islam, les enquêteurs estiment qu’il pourrait s’agir d’une attaque djihadiste. L’affaire a été soumise au parquet national antiterroriste.

* Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала