Appels à des commissariats avec des chants djihadistes, un jeune interpellé à Gap

CC0 / ID 526663 / Un téléphone
Un téléphone - Sputnik Afrique
L'adolescent a été interpellé le 10 octobre au soir à son domicile à Gap. Selon le procureur, il ne présente dans l'immédiat «aucun signe de radicalisation».

Un jeune homme de 17 ans a été interpellé le 10 octobre vers 20H à Gap après des appels téléphoniques diffusant des chants islamistes dans les jours qui ont suivi l'attaque à la Préfecture de police de Paris, annonce l’AFP se référant au parquet.

Commémoration des victimes de l'attentat de Nice à Paris  - Sputnik Afrique
La vingtaine d’attentats islamistes ayant touché la France depuis 2012 a fait 263 morts
Déjà connu de la justice pour «des affaires de droit commun», le jeune homme se trouvait vendredi matin en garde à vue dans les locaux du commissariat de Gap, en charge de l'enquête, et n'avait pas encore été interrogé sur les faits, a précisé le procureur de la République de Gap, Florent Crouhy.

Ce mineur ne présente dans l'immédiat «aucun signe de radicalisation», a ajouté le procureur, qui n'écartait pas l'hypothèse d'une «mauvaise plaisanterie».

La Préfecture de police de Paris, où un employé radicalisé a tué le 3 octobre quatre fonctionnaires à coups de couteau, a annoncé le 9 octobre avoir déposé plainte contre X pour «apologie du terrorisme» après une série d'appels téléphoniques avec des chants islamistes dans plusieurs commissariats d'Ile-de-France.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала