Un homme braque des policiers dans un commissariat français pour se suicider

© AFP 2022 VALERY HACHEPolice
Police - Sputnik France
Un homme s’est présenté le 13 octobre dans le commissariat de Rochefort sous un faux prétexte pour ensuite braquer deux policiers avec une arme de poing qui s’est trouvée plus tard factice. Étant en pleine séparation de sa compagne, il voulait se suicider par police interposée, indique France Bleu.

En plein dimanche, vers 12h30, un homme s’est introduit au commissariat de la ville de Rochefort, en Charente-Maritime, pour, comme il a expliqué à l’accueil, déposer plainte pour des dégradations de sa voiture commises par un inconnu, relate France Bleu. Ensuite, l’individu a sorti une arme de poing et a braqué deux policiers.

«Les deux gardiens présents avaient le réflexe de s’enfermer dans le poste. Ils prévenaient les collègues présents dans le bâtiment», indique la police dans un communiqué.

Tentative de suicide par police interposée

Les fonctionnaires ont essayé de négocier avec l’agresseur, mais il a refusé de rendre son arme et de se livrer à la police, est-il précisé. Ensuite, l’homme a prévenu qu’il avait l’intention de mettre fin à ses jours par suicide par police interposée. L’individu voulait notamment provoquer une réaction de défense de la part des agents. Après qu’il a pointé l’arme vers lui, un policier a réussi à faire usage de son pistolet à impulsions électriques pour neutraliser l’agresseur.

L’individu hospitalisé

Il s’est avéré que l’arme de poing en question était factice. Âgé de 48 ans, l’homme n’était pas connu des services de police. Originaire d’un petit village près de Limoge, il s’est rendu à Rochefort pour passer un week-end avec sa compagne, marqué par une rupture, précise France Bleu. Après un examen médical, le mis en cause a été conduit à l’hôpital psychiatrique.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала