Deux bus et des policiers ciblés par des tirs de mortier et des jets de pierres dans le Val-de-Marne

CC0 / emkanicepic / Un bus (image d'illustration)
Un bus (image d'illustration) - Sputnik France
Des policiers et deux bus ont été ciblés par une attaque au mortier d’artifice et des jets de pierres dans la ville de Limeil-Brévannes, dans le Val-de-Marne. L’agression qui s’est déroulée dans la nuit du 13 au 14 octobre a provoqué d’importantes dégradations sur les véhicules. Aucun suspect n’a été pour l’instant appréhendé.

Dans la nuit du 13 au 14 octobre, vers 23h50, une équipe de policiers a répondu à un appel des habitants de Limeil-Brévannes, dans le Val-de-Marne, à la suite de tirs de mortier sur les façades des immeubles. Une fois arrivés, les policiers ont découvert une vingtaine d’individus en train de caillasser et d’attaquer au mortier deux bus dans la cité située à l’angle de la rue Pasteur et de la rue d’Aquitaine, selon Le Parisien.

Pas d’interpellations pour le moment

Pour répondre à l’attaque et se défendre, les forces de l’ordre ont eu recours à des grenades de désencerclement et à des lacrymogènes. Les agresseurs ont toutefois réussi à prendre la fuite. Aucune interpellation n’a été signalée dans l’immédiat, toujours selon la même source.

Les dégâts causés par l’attaque

Un autre groupe de policiers s’est rendu plus tard sur les lieux afin d’examiner les conséquences de l’agression. Les deux véhicules ont été encerclés de barricades de poubelles.

Voiture de police - Sputnik France
Coups de feu, voiture de police percutée: un chauffard en fuite a failli renverser des enfants dans le Gard

Les forces de l’ordre ont constaté d’importantes dégradations sur les bus de la Strav, dont l’un ayant cinq impacts sur le pare-brise, le deuxième en ayant sept, avec la vitre du conducteur explosé et trois fenêtres passager brisées. Au moment de l’agression, il n’y avait aucun passager dans les bus.

L’un des chauffeurs a été contraint de quitter les lieux à pied lorsque l’attaque s’est déclenchée. Découvert par les policiers dans un abri non loin, il a par la suite conduit l’un des bus jusqu’au dépôt.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала