L’armée syrienne affronte des combattants à la frontière avec la Turquie, selon Sana

© Sputnik . Mikhail Alaeddin / Aller dans la banque de photosMilitaires syriens
Militaires syriens - Sputnik France
Un combat opposant des groupes armés soutenus par la Turquie aux forces gouvernementales syriennes se déroule actuellement dans les environs de la ville de Ras al-Aïn, à la frontière turque, informe Sana.

Des affrontements entre l'armée syrienne et des combattants soutenus par Ankara ont lieu actuellement dans les environs de la ville frontalière de Ras al-Aïn, a informé samedi l'agence Sana.

Situation près de la frontière entre la Turquie et la Syrie - Sputnik France
Ankara accuse les forces kurdes de violer l'accord de cessez-le-feu en Syrie

Selon l’agence, une unité de l'armée syrienne a empêché des combattants de s'emparer du territoire sous leur contrôle dans le village d'Ahras, dans la région de Tal Timr du gouvernorat de Hassaké.

Sana indique également que des combattants se sont emparés de deux villages non loin de Ras al-Aïn et ont coupé la route reliant Tal Timr à cette dernière.

Opération Source de paix

Mercredi 9 octobre, le Président turc a annoncé le lancement dans le nord-est de la Syrie de l’opération Source de paix dirigée notamment contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Turquie, et le groupe terroriste Daech*.

Des véhicules militaires turcs et américains à la frontière syro-turque lors d'une patrouille conjointe   - Sputnik France
La Turquie a suspendu son opération Source de paix pour 120 heures. Et après?

En réaction à cette offensive, Damas a envoyé le 13 octobre ses forces armées dans le nord du pays, conformément à un accord passé avec l'administration kurde. Les troupes gouvernementales syriennes sont entrées dans les villes de Minbej, d'Al-Thawrah et de Kobané.

Par la suite, Ankara et Washington sont parvenus à un accord de cessez-le-feu dans le nord-est de la Syrie, en vertu duquel la Turquie doit suspendre son action militaire pendant 120 heures pour permettre aux miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) de quitter la zone de sécurité.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала