Il crève les pneus d’une voiture de police pour aller en prison où il sera «mieux que dehors»

© AFP 2022 PASCAL GUYOTLa police française
La police française  - Sputnik France
Souhaitant être emprisonné, un homme de 35 ans a décidé de percer les pneus d’une voiture de police à Avignon. Devant le tribunal, il a justifié son acte par le fait qu’il sera «mieux que dehors».

Un homme de 35 ans portant une casquette jaune et muni d’un couteau a crevé les quatre pneus d’une voiture de police municipale en stationnement sur la place Pie d’Avignon avant de s’asseoir sur un banc et d’être interpellé, rapporte La Provence. L’incident s’est produit mercredi 16 octobre.

Selon le quotidien, à la question de savoir lors de l’audience si son acte était destiné à le faire mettre en prison, l’interpellé a lancé: «Vous avez tout compris!».  

«Ça me démangeait», a-t-il expliqué, en ajoutant qu’il sera «mieux que dehors».  

Voiture de police française - Sputnik France
Une policière en civil menacée et suivie à sa sortie du commissariat d’Argenteuil
Il a subi une expertise psychiatrique qui a conclu qu’il présentait «une personnalité psychopathique avec des aménagements pervers», indique La Provence.

D’après le quotidien, il était en état de récidive légale. Ainsi, le substitut du procureur a requis une peine de huit mois de prison avec mandat de dépôt. Pourtant, le prévenu a été surpris des réquisitions et a lancé: «C’est tout, huit mois? Le procureur que j'ai vu avant l'audience m'a dit que je pouvais prendre dix ans!» 

Suite à ces décisions, le tribunal l’a condamné à huit mois d'emprisonnement. Cependant, l’homme n’aura pas besoin de rembourser les pneus percés car aucun élément déterminant leur valeur n'a été produit.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала