Syrie: les forces kurdes se retirent de Ras al-Aïn, la ville serait sous contrôle turc

© REUTERS / STRINGERSmoke rises from the Syrian border town of Ras al-Ain as it is pictured from the Turkish town of Ceylanpinar in Sanliurfa province, Turkey, October 9, 2019
Smoke rises from the Syrian border town of Ras al-Ain as it is pictured from the Turkish town of Ceylanpinar in Sanliurfa province, Turkey, October 9, 2019 - Sputnik France
Les combattants kurdes sont en train de quitter la ville assiégée de Ras al-Aïn, dans le nord syrien, conformément à l’accord de trêve turco-américain, a annoncé Ankara. Selon la télévision d’État syrienne Ikhbariya, les forces turques sont entrées dans la ville.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS) dominées par les Kurdes ont entamé leur retrait de la ville de Ras al-Aïn, dans le nord-est syrien, en vertu d'un accord de trêve négocié par les États-Unis, a annoncé le ministère turc de la Défense nationale.

«Un convoi d'environ 55 véhicules est entré dans Ras al-Aïn et un convoi de 86 véhicules en est parti en direction de Tell Tamer», a indiqué un communiqué du ministère, lequel a également diffusé des images de l'évacuation.

Selon la télévision d’État syrienne Ikhbariya, les forces turques sont entrées dans la ville.

La semaine dernière, le ministère turc de la Défense nationale avait déclaré que l'armée turque, épaulée par ses supplétifs syriens, avait pris le contrôle de Ras al-Aïn. Dans le même temps, un porte-parole des FDS avait déclaré que le retrait des forces de la frontière turque commencerait après l’évacuation des combattants et des civils de la ville.

Offensive turque dans le nord de la Syrie

La Turquie a lancé le 9 octobre une offensive dans le nord de la Syrie qui visait, selon elle, à créer une «zone de sécurité» près de sa frontière après de multiples discussions infructueuses avec Washington. Le territoire situé du côté syrien était contrôlé par les Kurdes des Forces démocratiques syriennes, qu’Ankara considère comme affiliées au Parti des travailleurs du Kurdistan (considéré comme terroriste et interdit en Turquie).

Situation près de la frontière entre la Turquie et la Syrie - Sputnik France
Syrie: la Turquie évoque les dimensions de la «zone de sécurité» négociée avec les USA
La décision américaine de retirer ses troupes du nord de la Syrie a ouvert la voie à l'offensive turque et poussé les Kurdes, qui ont instauré une région «fédérale» dans cette zone, à demander l'aide de Damas.

Après le retrait des Américains, les forces gouvernementales syriennes se sont déployées dans le nord de la Syrie, notamment à Minbej et à Ras al-Aïn.

Le 17 octobre, les États-Unis et la Turquie ont conclu un accord pour mettre en œuvre un cessez-le-feu de 120 heures dans la zone visée par l’offensive afin de permettre le retrait des forces présentes. Malgré cette trêve, la Turquie et les Kurdes se sont mutuellement accusés d’avoir violé le cessez-le-feu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала