Cette modification d’une église allemande ne trouve pas d’écho dans le cœur des fidèles – vidéo

CC BY-SA 2.0 / Polybert49 / Die bayerische Hauptstadt München (Archivbild)
Die bayerische Hauptstadt München (Archivbild) - Sputnik Afrique
Une église de Munich a été modifiée de manière métaphorique par un artiste allemand. Des milliers de radios des poumons, dont plusieurs de membres de la paroisse, ont ainsi remplacé les vitraux du lieu de culte. L’initiative n’a pas été appréciée par tous les fidèles.

L’artiste allemand Christophe Brech a transformé l’église de la Sainte-Croix de Giesing à Munich en une œuvre d’art contemporaine en remplaçant les vitraux de cet édifice achevé en 1883 par des milliers de radiographies des poumons, indiquent des médias locaux.

L’artiste a expliqué auprès du diocèse de Munich ses motivations:

«L’homme commence sa vie avec le premier souffle et la termine avec le dernier. Dieu respire en lui.»

Helsinki en hiver - Sputnik Afrique
Des touristes russes nomment les villes les plus ennuyeuses d’Europe
Outre cette métaphore, il en existe une autre, celle de la croix de Jésus que forment, selon Brech, la clavicule et la colonne vertébrale.

De nombreuses radios ont été fournies par des membres de la paroisse qui ont salué cet initiative. Cependant, tous n’ont pas été enthousiastes, jugeant qu’il n’y avait aucun lien entre des radios médicales et un lieu de culte, selon le reportage du HuffPost.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала