«Influence des prédicateurs extrémistes»: des musulmans s’expriment contre le port du voile

© AFP 2022 TAUSEEF MUSTAFAVoile musulman
Voile musulman - Sputnik Afrique
101 musulmans de France ont publié dans les pages de Marianne une tribune collective pour dénoncer le port du voile, car celui-ci serait dû à «l'influence des prédicateurs extrémistes».

Une centaine de musulmans de France, hommes comme femmes, ont tenu à s’exprimer, via une tribune publiée dans les pages du magazine Marianne, au sujet du port du voile de certaines Françaises de confession musulmane.

«Ces femmes sont de plus en plus nombreuses, tant l'influence des prédicateurs extrémistes est très forte», affirment les auteurs.

«Le port du voile est le signe ostentatoire d'une compréhension rétrograde, obscurantiste et sexiste du Coran», martèlent-ils. Le voile «stigmatise les femmes».

Il est «urgent» de prendre la parole

Ces 101 «Français de culture ou de confession musulmane, humanistes, progressistes et féministes» ont donc jugé urgent de parler en public.

Selon eux, «le port du voile ne fait pas l'unanimité, chez "les" musulmans». Il ne relève pas du culte et n'est pas un «signe religieux», expliquent-ils. Qui plus est, ils appellent à ne pas dire «les» musulmans. Car, depuis le VIIe siècle, «il y a DES musulmans, DES pratiques, DES interprétations, et DES convictions».

DES et non pas LES musulmans

Voile musulman - Sputnik Afrique
Une majorité de Français veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires
Les auteurs de «la tribune des 90», publiée récemment dans Le Monde, ont quant à eux été indignés par les propos de Julien Odoul, membre du Rassemblement national qui avait pris à partie une femme voilée lors du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Les 101 se désolent «de voir ces 90 Français faire l'amalgame entre "des" musulmans orthodoxes obsédés par le corps des femmes, et "les" musulmans tout court».

Les signataires dénoncent «cette terrible vague néoconservatrice, venue des pays du Golfe arabo-persique». Et d’ajouter que «la question du voile est un sujet de discorde, à l'intérieur même des écoles juridiques sunnites officielles».

À la fin de leur diatribe, les 101 appellent à soutenir «les Françaises et les Français de confession ou de culture musulmane qui se battent contre cette terrible vague néoconservatrice».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала