Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine dresse une liste des quatre fléaux qui minent le développement de l’Afrique selon lui

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photos Vladimir Poutine lors de la deuxième session plénière du sommet Russie-Afrique à Sotchi
 Vladimir Poutine lors de la deuxième session plénière du sommet Russie-Afrique à Sotchi - Sputnik France
S'abonner
Intervenant au forum Russie-Afrique, Vladimir Poutine a présenté les différents fléaux qui ruinent le développement de l’Afrique. Il s’agit pour lui du terrorisme, de l’extrémisme, de la piraterie et des conséquences du printemps arabe, mais le Président a promis d'intensifier les efforts communs pour lutter contre le terrorisme et l'extrémisme.

Lors de la deuxième session plénière du sommet Russie-Afrique à Sotchi, Vladimir Poutine a nommé les problèmes qui retiennent le développement de l’Afrique.

«Le terrorisme, la propagation de l’extrémisme, la criminalité transnationale et la piraterie entravent le développement du continent africain. De nombreux pays sont confrontés aux conséquences du printemps arabe, qui a déstabilisé la situation dans toute l'Afrique du Nord. Dans la région sahélienne et du lac Tchad, dans la Corne de l'Afrique opèrent de nombreuses organisations terroristes... À cet égard, nous estimons qu'il est important d'intensifier les efforts communs dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme», a déclaré M.Poutine.

Il a ajouté que la Russie prévoyait d’intensifier les contacts dans les domaines militaire et militaro-technique avec les pays africains afin de coordonner leurs efforts et d'échanger des informations utiles.

Accords en marge du forum

Poutine et leaders africains au Forum Russie-Afrique - Sputnik France
Le Burundi garantit «particulièrement» la sécurité des investissements russes, affirme un businessman local
Fin 2019, la Russie aura livré à plusieurs pays africains des équipements militaires, dont des systèmes de missiles antichars et des véhicules blindés, pour un total de 3,5 milliards d’euros, a annoncé le directeur général de Rosoboronexport, Alexandre Mikheev, à l’occasion du forum. Actuellement, la livraison d’armes est effectuée vers 20 États africains, dont l’Ouganda, le Rwanda, le Mozambique et l’Angola, a ajouté le responsable.

Dans le cadre du forum, plusieurs contrats ont été annoncés pour la Russie, dont un avec le Nigeria sur la livraison de 12 hélicoptères Mi-35.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала