L’Inde pourrait déployer son avion de patrouille maritime à La Réunion en 2020

© AP Photo / Gautam SinghDes chasseurs indiens (image d'illustration)
Des chasseurs indiens (image d'illustration) - Sputnik France
Le déploiement d’un avion de la Marine indienne sur l’île de La Réunion, annoncé récemment par Emmanuel Macron, permettra à l’Inde de contrer dans le futur la présence croissante de la Marine chinoise dans la région, écrit le site indien The Wire.

Afin de renforcer la coopération opérationnelle de la France et de l’Inde pour la sécurité et la stabilité dans le sud de l’océan Indien, les deux pays travaillent actuellement à «la mise en place de mission de surveillance commune», a indiqué Emmanuel Macron lors de sa visite à La Réunion.

Саммит G20 в Гамбурге - Sputnik France
Macron en Inde: entre emballement médiatique et modestes réalités

«Dès le premier trimestre 2020, le déploiement d’un avion de patrouille maritime de l’Indian Navy est planifié à La Réunion», a déclaré le Président français lors de son discours de clôture du sommet «Choose La Réunion».

Le Président a souligné qu’il s’agissait d’«un mouvement inédit, un changement très profond», car «il y a quelques années, on n’imaginait pas d’engager avec nos amis indiens la présence maritime» à La Réunion.

Selon The Wire, pour la Marine indienne, l’accès aux territoires français du sud de l’océan Indien impliquerait des missions de déploiement de plus long terme dans la région «où la visibilité du drapeau indien serait cruciale pour contrer la présence croissante de la Marine chinoise».

Rafale - Sputnik France
Rafale pour l’Inde: comment Paris a effacé la dette fiscale d’un proche de Modi

Le site rappelle que le Président Macron s'est rendu pour la première fois en Inde en mars 2018. Avec le Premier ministre Narendra Modi, il avait signé une «Vision stratégique commune de la coopération indo-française dans la région de l'océan Indien». Ce document devait servir de fil conducteur à ce partenariat qui avait pour but de maintenir la sécurité des voies maritimes internationales ainsi que de lutter contre le terrorisme et la piraterie maritimes.

C’est également au cours de cette visite que les deux parties ont signé un accord de «fourniture d’un soutien logistique réciproque» permettant aux deux pays d’avoir accès aux installations militaires de l’autre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала