Le retrait des unités kurdes du nord-est syrien achevé avant la date prévue, selon la Défense russe

© AP Photo / Lefteris PitarakisA Turkish police armoured vehicle patrols the border between Turkey and Syria, in Akcakale, Sanliurfa province, southeastern Turkey
A Turkish police armoured vehicle patrols the border between Turkey and Syria, in Akcakale, Sanliurfa province, southeastern Turkey - Sputnik Afrique
Le retrait des unités kurdes de la zone de sécurité dans le nord-est syrien a été achevé avant la date prévue, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a annoncé la fin du retrait des unités kurdes de la zone de sécurité dans le nord-est de la Syrie.

«Le retrait des unités armées du territoire où devrait être mis en place un couloir de sécurité a été achevé avant la date prévue. Des agents des services frontaliers syriens et notre police militaire y sont entrés», a déclaré le ministre lors des pourparlers avec son homologue arménien David Tonoian.

M.Choïgou a mis en valeur la «vaste expérience de lutte contre le terrorisme international» des deux pays et a pointé notamment le rôle des militaires russes et arméniens dans le déminage et d’autres types de coopération humanitaire en Syrie.

La présidence turque a déclaré qu’Ankara et Moscou mèneraient alors des patrouilles conjointes pour vérifier le retrait des Kurdes.

Accord russo-turc

Mardi 22 octobre, Recep Tayyip Erdogan a annoncé la fin de l’offensive Source de paix menée contre les Unités de protection du peuple (YPG), organisation considérée comme terroriste par Ankara.

D’après le mémorandum conclu à l’issue des pourparlers russo-turcs à Sotchi, les unités kurdes devaient se retirer à 30 km de la frontière syro-turque, opération qui devait être achevée «dans les 150 heures» qui suivraient le mercredi 23 octobre à midi, donc à 17h00 heure de Paris le 29 octobre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала