Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une méthode douce pour détecter le cancer à un stade précoce proposée par des chercheurs

© Photo Pixabay / PDPicsInscription «cancer» dans un journal
Inscription «cancer» dans un journal - Sputnik France
S'abonner
Tandis qu’il importe d’habitude de faire une biopsie des tissus affectés, une équipe de scientifiques américains proposent d’implanter au-dessous de la peau une plaque capable de détecter les cellules cancéreuses pour ensuite les examiner.

Des chercheurs de l’université du Michigan ont élaboré un moyen de diagnostiquer le cancer à un stade précoce sans biopsie invasive. Concrètement, dans leur étude, ils ont proposé d’installer sous la peau un petit système spécial conçu de biomatériau destiné à capter les cellules cancéreuses.

Loterie (image d'illustration) - Sputnik France
En route pour sa dernière chimiothérapie, il gagne 200.000 dollars à la loterie
Traditionnellement, les patients chez qui on soupçonne une tumeur maligne se font faire une biopsie de l’organe affecté. Cette procédure invasive dans certains cas –biopsie des poumons- est difficile et risquée pour l’Homme.

Les scientifiques ont testé la nouvelle méthode sur des souris et ont constaté le succès des échafaudages synthétiques avec plusieurs types de cancer chez les souris, y compris le cancer du pancréas. Après avoir retiré les plaques, ils ont analysé 635 gènes présents dans les cellules cancéreuses prélevées.

Il s'est avéré que les plaques implantées sous la peau aidaient à détecter des indices du cancer avant que les cellules cancéreuses ne commencent à se répandre à travers le corps: les plaques se sont révélées capables de capter également les cellules immunitaires formées en réponse aux premières manifestations du cancer.

«Nous avons conclu qu’en examinant les cellules immunitaires qui se rassemblent, nous pouvons détecter le cancer avant qu’il ne se répande», a déclaré l’auteur principal de l'étude Lonnie Shea.

Traditionnellement, les patients chez qui on soupçonne une tumeur maligne se font faire une biopsie de l’organe affecté. Cette procédure invasive dans certains cas –biopsie des poumons- est difficile et risquée pour l’Homme. Outre un diagnostic plus rapide, la nouvelle solution permettra aux médecins de surveiller la maladie en progression et la réponse au traitement.

La capacité de la plaque d’attirer les cellules immunitaires et cancéreuses peut d’ailleurs favoriser le traitement. La plaque a démontré sa capacité à ralentir la croissance des tumeurs métastatiques du cancer du sein chez les souris. Comme une partie des cellules cancéreuses s’amassent sur ces plaques, moins participent à la formation de la tumeur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала