Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une famille entière de lions assassinée et démembrée pour faire de la «magie noire» en Afrique

CC0 / reelbigimmy / Des lions
Des lions - Sputnik France
S'abonner
Une réserve sud-africaine a été le théâtre d’un drame sanglant. Des braconniers au service de «sorciers» ont empoisonné et démembré plusieurs lions afin de leur couper les pattes et les mâchoires.

Des braconniers ont assassiné tout un groupe de lions pour que des parties de leurs corps soient utilisées pour concocter des «potions de magie noire». Les trafiquants sont entrés sans être repérés dans une réserve sud-africaine, relate le tabloïd The Sun.

C’est le chef des garde-forestiers de la réserve naturelle de Rietvlei à Pretoria, en Afrique du Sud, qui a passé un tiers de sa vie à s'occuper des lions, qui a fait la terrible découverte.

«Jarvis, Bashi, Tawana et Tau ont été brutalement assassinés dans ce qui semble être un meurtre à des fins de muti [«magie noire»], a-t-il écrit sur son compte Facebook. Ces derniers jours ont été les plus sombres de ma vie.»

Les pattes et les mâchoires coupées

Selon un rapport d'autopsie, les lions ont été empoisonnés par des braconniers qui, une fois que les grands félins avaient succombé d’une mort atroce, leur ont coupé les pattes et les mâchoires pour les utiliser pour de la «magie noire». River et Serabi, deux autres femelles de la même famille, avaient été mortellement empoisonnées en 2017, mais à l’époque, les braconniers avaient été surpris en flagrant délit avant d’avoir pu mutiler les cadavres.

Lion - Sputnik France
Un zoo à l'envers: des lions libres s’amusent à regarder des humains en cage
Le groupe armé avait apparemment une proche connaissance au sein de la réserve, car il a évité les gardiens du parc et a eu suffisamment de temps pour empoisonner les lions avec de la viande contaminée au centre de la réserve, avant de les massacrer et de prendre la fuite.

Les animaux en danger?

La réserve naturelle de Rietvlei abrite également des populations saines de rhinocéros, de léopards, de buffles et, jusqu'à la semaine dernière, une famille de lions. La sécurité des autres animaux vivant dans le parc suscite de plus en plus d'inquiétudes.

«Ce crime horrible ne restera pas impuni», a déclaré la police sud-africaine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала