Cinq candidats autorisés à briguer le siège présidentiel algérien

© Sputnik . Selma KasmiDrapeau algérien
Drapeau algérien  - Sputnik France
L’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a dévoilé les cinq candidats qui ont été retenus pour l’élection présidentielle algérienne, qui aura lieu le 12 décembre.

Les candidats éligibles à l’élection présidentielle algérienne, fixée au 12 décembre prochain, ont été annoncés le samedi 2 novembre par Mohamed Charfi, le président de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), rapportent les médias locaux.

Parmi les 23 dossiers de candidature déposés avant le 26 octobre, l’ANIE en a validé cinq :

- Azzedine Mihoubi, du Rassemblement national démocratique (RND);

- Abdelkader Bengrina, du parti El Binaa;

- Abdelmadjid Tebboune, l’ancien Premier ministre, candidat indépendant;

- Ali Benflis, également ex-Premier ministre, du parti Avant-garde des libertés (Talaie El Houriat);

- Abdelaziz Belaid, du Front El Moustakbal.

Image d'illustration  - Sputnik France
Présidentielle en Algérie: «une totale transparence sera garantie pour tous les médias»

Pour qu’un dossier puisse être constitué, il fallait que chaque candidat rassemble 50.000 signatures à collecter dans au moins 25 wilayas avec un seuil de 1.200 dans chacune.

Des manifestations ont abouti plus tôt cette année au départ du Président Abdelaziz Bouteflika avant la fin de son mandat. La date des prochaines élections a été annoncée par le chef de l’État par intérim, Abdelkader Bensalah, dans un discours adressé à la Nation le 15 septembre.

Une précédente tentative d'organiser ce scrutin, le 4 juillet, avait échoué, faute de candidat et face au refus obstiné de la contestation, dont les manifestations se sont poursuivies sans le moindre signe d'essoufflement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала