La présence de requins-tigres au large d’Hawaï entraîne la fermeture de certaines plages - photos

Environ trois kilomètres de plages restent fermés depuis le 4 novembre après que de nombreux requins-tigres ont été aperçus au large de l’île hawaïenne de Maui. Ils sont considérés comme l’une des espèces qui attaquent le plus.

Face à la concentration de requins-tigres, les autorités du comté de Maui ont décidé de fermer lundi 4 novembre certaines plages de l’île hawaïenne, soit une zone d’environ trois kilomètres de long. Mardi, elle est restée bouclée, car la reconnaissance aérienne avait localisé des prédateurs dans la matinée au large des plages Kamaole Beach 1 et Charley Young Beach, informe une publication Facebook des autorités locales.

Les requins repérés le 4 novembre au large de Maui

Le 5 novembre, «un requin tigre de 3 à 4,5 mètres a été vu à environ 300 mètres de Kamaole Beach Park 1. Un autre d'environ 3 mètres a été repéré à moins de 100 mètres de la plage de Charley Young», rapporte la même publication.

Lundi 4 novembre, trois à cinq requins ont été repérés. Des touristes ont donc été priés de sortir de l’eau.

Les requins-tigres font partie des trois principales espèces qui attaquent le plus souvent. Il est donc indispensable de rester extrêmement vigilant, prévient le Florida Museum of Natural History.

Le comté de Maui n’a signalé aucune attaque de requin ces deux derniers jours pour cette partie de la côte.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала