Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Macron en Chine: des milliards de dollars d’accords sur le nucléaire, les avions, le vin et le fromage

© Sputnik . Vladimir Viatkine / Aller dans la banque de photosPékin (archive photo)
Pékin (archive photo) - Sputnik France
S'abonner
La deuxième visite d’Emmanuel Macron en Chine a permis de signer des contrats dans l'aéronautique, l'électricité, les énergies propres et l'agroalimentaire dont le montant a dépassé les 15 milliards de dollars, selon Pékin. L'Élysée n'a pas encore commenté ce chiffre.

La Chine et la France ont signé des contrats pour 15,1 milliards de dollars lors de la deuxième visite d’Emmanuel Macron à Pékin qui s’achève ce 6 novembre, ont annoncé mercredi les autorités chinoises. L’Élysée n’pas commenté ce chiffre.

Selon les médias, les contrats franco-chinois portent sur la coopération dans l'aéronautique, les énergies propres, l'agroalimentaire, la finance et l'électricité.

Accords franco-chinois

Il s’agit d’accords dont certains portent sur des projets non finalisés dont «un méga-contrat» de la multinationale française Orano (ex-Areva) sur la construction d’une usine de recyclage de combustible nucléaire usé en Chine, qui devrait être signé d’ici le 31 janvier 2020.

Emmanuel Macron et Xi Jinping, 25 Mars, 2019 - Sputnik France
Comment les États-Unis poussent la France dans les bras de la Chine
Les ententes sont en outre consacrées à la création par Suez de coentreprises dans l’incinération de déchets dangereux, à la coopération entre Engie et Beijing Entreprises Clean Energy, l’installation par GTT, filiale d’Engie, d’un terminal de GNL à Tianjin, ainsi qu’à la création de coentreprises par Total dans la production de batterie lithium-ion, la distribution de GNL et le solaire, précise l’agence France-Presse (AFP).

En outre, la visite a permis de signer un accord entre l’Union européenne et la Chine sur la reconnaissance mutuelle et la protection des indications géographiques protégées (IGP) qui permet la reconnaissance de 26 indications géographiques françaises: Alsace, Armagnac, Beaujolais, Bordeaux, Calvados, Champagne, Châteauneuf-du-Pape, Cognac, Comté, Côtes du Rhône, Côtes de Provence, Côtes du Roussillon, Genièvre, Graves (Graves de Vayres), Haut-Médoc, Languedoc (Coteaux du Languedoc), Margaux, Médoc, Pauillac, Pays d’Oc, Pessac-Léognan, Pomerol, Pruneaux d’Agen-Pruneaux d’Agen mi-cuits, Roquefort et Saint-Émilion.

Airbus augmente sa production en Chine

Le groupe Airbus a pour sa part annoncé ce mercredi 6 novembre avoir signé un mémorandum de compréhension à Pékin en vue d’intensifier la coopération avec la Chine dans la production d’avions monocouloir et gros-porteurs.

Airbus entend notamment augmenter de 50% la capacité de production de l’usine de Tianjin qui fabrique les Airbus A320, la portant à six avions par mois d’ici la fin de 2019, d’après le communiqué.

Deuxième visite d’État de Macron en Chine

Le Président Macron effectue une visite d’État en Chine, la deuxième en deux ans, du 3 au 6 novembre. Il a rencontré son homologue chinois Xi Jinping à Shanghai et à Pékin.

Lors de son premier déplacement en Chine, en janvier 2018, M.Macron s’était engagé à s’y rendre une fois par an, et les échanges se sont multipliés: visites, rencontres en marge des grands sommets comme le G20, ou encore points réguliers par téléphone, rappelle le site officiel de la présidence française. En mars 2019, le Président Xi Jinping est à son tour venu en visite d’État en France.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала