Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des scientifiques trouvent un moyen de conserver l’électricité et d'économiser 3 milliards de dollars par an

CC0 / Alexei_other / Ligne à haute tension
Ligne à haute tension - Sputnik France
S'abonner
Des chercheurs ont trouvé un moyen inédit pour réduire les pertes d’électricité par les lignes à haute tension. Leur travail aurait un impact économique considérable sur l’utilisation des lignes existantes pendant 20 ou 40 ans, sans remplacer les câbles.

Les spécialistes de l’Université nationale de recherche nucléaire (MEPhI) ont créé avec des confrères kazakhs et américains un moyen inédit de réduire les pertes d’électricité par les lignes à haute tension: il s’agit de couvrir les câbles de matériaux nano-composites comprenant des nanoparticules carboniques. Les résultats de leur étude ont été publiés dans le Journal of Physics D: Applied Physics.

The logo of France's state-owned electricity company EDF is seen on the company's headquarters in Paris, France, February 16, 2016 - Sputnik France
Ce que l’on sait sur la coupure d’électricité qui a touché Paris et l’Île-de-France - images
D’après les experts, les pertes principales d’énergie par les lignes à haute tension sont aujourd’hui liées à l'effet corona, une décharge autonome des électrodes ayant une courbure considérable dans l’air, dans des champs très hétérogènes (principalement en temps humide). Selon les estimations, ces pertes représentent une somme énorme: jusqu’à 3 milliards de dollars par an. Ce problème est connu depuis l’invention des lignes à haute tension, mais n’a toujours pas été complètement résolu.  

«Nous avons réussi à réduire les pertes liées à l'effet corona de 20 à 40% grâce à l’application aux câbles d’aluminium d’une couche hydrophile poreuse de nano-composites comprenant des nanoparticules carboniques. Dans ce travail nous avons été aidés par la méthode d’oxydation microplasmique, très simple et très technologique», explique Zinetoula Insepov, professeur à l’université MEPhI et coauteur de l’étude.

Selon les auteurs, leur travail produira un effet économique considérable dans l’utilisation des lignes à haute tension existantes pendant 20 ou 40 ans sans remplacement des câbles. La simplicité de la technologie d’application de la couche anti-décharge permettra de l’utiliser dans beaucoup de domaines électromécaniques où il est nécessaire de réduire les pertes liées à l'effet corona.

Les scientifiques envisagent d’élargir la portée de l’étude et d’utiliser leur découverte dans les lignes à haute tension existantes, tout comme dans les entreprises produisant les câbles. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала