Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Jeffrey Epstein accusé de viol par 9 femmes de plus, quatre mois après son décès en prison

S'abonner
Neuf nouvelles femmes ont déposé une plainte collective anonyme contre le patrimoine du multimillionnaire Jeffrey Epstein pour viol et agression sexuelle, portant le nombre de plaignantes à plus de 20. Ces dépositions arrivent quatre mois après son décès par «suicide» en prison, une version régulièrement contestée.

Mardi 3 décembre, neuf femmes supplémentaires ont affirmé avoir été violées et agressées sexuellement entre 1985 et 2007 par le multimillionnaire américain Jeffrey Epstein, dont le patrimoine est estimé à 577 millions de dollars. Au moment du crime, trois des victimes présumées étaient mineures, rapporte le New York Post.

Agressions sexuelles sur mineures

Selon la Cour suprême de New York, les femmes avaient entre 13 et 23 ans quand elles ont subi des agressions sexuelles ou viols de la part de Jeffrey Epstein ou de ses associés. Deux victimes précisent que le crime s’est produit à plusieurs reprises. Les neuf femmes ont déposé une plainte collective anonyme sous le nom de Jane Does.

Un passé criminel

Prince Andrew - Sputnik France
Affaire Epstein: l’accusatrice du Prince Andrew se livre sur une virée en boîte de nuit avec lui
De nombreuses femmes ont déjà porté plainte contre le patrimoine du prédateur sexuel. En 2008 et 2009, il a été condamné pour une affaire de prostitution impliquant une mineure et s’est vu inscrit sur la liste américaine des délinquants sexuels. En 2019, accusé de trafic de mineures, il se serait suicidé dans sa cellule.

Un suicide contesté

En 2019, le multimillionnaire a été accusé de trafic sexuel de mineures et attendait son procès dans une cellule à New York. Le 10 août, il a été retrouvé pendu, le médecin légiste validant officiellement la version du suicide auprès des enquêteurs. Une contre-expertise, menée par un autre médecin légiste mandaté par le frère de l’homme d’affaires, affirme quant à elle que ces blessures sont caractéristiques d’un «homicide par strangulation». D’autres informations ont mis en doute la version officielle, en particulier la non réalisation des rondes la nuit de sa mort par les deux fonctionnaires chargés de les effectuer dans cet établissement réputé. Les liens d’Epstein avec de nombreuses personnalités politiques, dont les Clinton et le prince Andrew, ont eux aussi alimenté les théories du complot.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала