Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Comment la Terre pourrait être engloutie par le Soleil dans 5 milliards d’années – vidéo

CC0 / janeb13 / La Terre vue de l'espace
La Terre vue de l'espace - Sputnik France
S'abonner
Une naine blanche, similaire au Soleil, est en train d’aspirer une exoplanète située à plusieurs milliards de kilomètres de la Terre dans un autre système solaire, écrit la revue Nature. Selon un astrophysicien de l'Observatoire de Paris auquel se réfère Europe 1, notre planète disparaîtra de la même manière dans cinq milliards d’années.

Grâce à un télescope ultra-puissant situé au Chili, un groupe de chercheurs a pu trouver des preuves d’un phénomène spatial. D’après leur étude publiée dans la revue scientifique Nature le 4 décembre, une énorme exoplanète est en train d’être engloutie par une étoile très chaude, une naine blanche semblable au Soleil.

D’après les spécialistes, cette planète perd 3.000 tonnes de matière par seconde. L’atmosphère de ce corps céleste, qui ressemble à Neptune, s’échappe sous forme de quantités considérables d'hydrogène, d'oxygène et de soufre.

Un test d'un missile de moyenne portée américain - Sputnik France
La Lune, le Soleil et d’autres possibles provocateurs d’un conflit nucléaire accidentel
«Nous savions qu'il devait se passer quelque chose d'exceptionnel dans ce système et nous avons spéculé sur le fait que cela pourrait être lié à un reste planétaire», indique dans Nature Boris Gänsicke, le chercheur à l'Université de Warwick au Royaume-Uni qui a dirigé l'étude.

Le destin de la Terre dans cinq milliards d’années

Ce même scénario devrait se répéter dans cinq milliards d'années pour la Terre et le Soleil.

«On a un peu l'impression de voir le futur de notre système solaire. On connaît plus ou moins l'issue: dans cinq milliards d'années, il n'y aura plus d'hydrogène dans le Soleil, il va donc augmenter en taille et englober l'orbite de la Terre qui disparaîtra dedans, c'est quasiment certain», a indiqué à Europe 1 Anthony Boccaletti, astrophysicien à l'Observatoire de Paris.

En plus de la Terre, Mercure, Vénus et Mars, des planètes rocheuses, seront aussi englouties par notre astre du jour.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала