Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Aucun «nid d’espions russes» en France: Lavrov commente une publication du Monde

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosSerguei Lavrov
Serguei Lavrov - Sputnik France
S'abonner
Aucun «nid d’espions russes» n’existe en France, il s’agit de l’une des rumeurs qui circulent à propos de la Russie dans la presse étrangère, selon Sergueï Lavrov, qui a fait cette déclaration lors de la conférence Dialogue méditerranéen, interrogé sur des «mercenaires russes» en Libye évoqués peu avant par le New York Times.

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a lancé ce vendredi 6 décembre qu’il n’y avait pas de réseau d’espions russes en France, s’exprimant dans le cadre de la conférence Dialogue méditerranéen à Rome.

«J'ai lu qu'un nid d'espions russes avait été découvert en Savoie. Ensuite, il était écrit qu’aucune activité d’espionnage n’a été remarquée mais qu’il s’agissait toujours d’un nid d’espions», a déclaré Lavrov à la conférence, interrogé sur les rumeurs qui circulent sur la Russie.

Sergueï Lavrov - Sputnik France
Lavrov estime que les conditions pour un sommet au format Normandie «ont mûri»
Le ministre russe des Affaires étrangères faisait référence au journal Le Monde qui avait publié un article affirmant que 15 agents du renseignement militaire russe GRU avaient eu un camp de base en Haute-Savoie, dans les Alpes, qui a été utilisé pour des opérations en Europe.

Lavrov a catégorisé comme étant de même nature les informations qui apparaissent dans les médias sur la présence de mercenaires russes en Libye ou au Chili.

«Dès qu’il y a quelque chose se passe dans le monde, il y aura toujours un Bellingcat ou une autre structure non-gouvernementale qui publiera des éléments montrant que la Russie fait quelque chose de mal là-bas», a déploré le ministre.

Réaction russe sur des «mercenaires russes» en Libye

Auparavant, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov avait dénoncé les informations de la presse américaine sur des «mercenaires russes» en Libye en les traitant de fiction.

Pour sa part, le New York Times avait précédemment annoncé qu’environ 200 «mercenaires russes» étaient arrivés en Libye.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала