Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un journaliste turc grièvement touché au visage par une cartouche de gaz tirée par la police le 5 décembre – photos

© SputnikLa police parisienne lors de la grève du 5 décembre
La police parisienne lors de la grève du 5 décembre - Sputnik France
S'abonner
Trois journalistes ont été blessés dans les affrontements survenus place de la République à Paris lors des manifestations du 5 décembre contre la réforme des retraites. L’un d’entre eux, de l’agence turque Anadolu, a été touché à l’œil par une cartouche de gaz lancée par la police, a confirmé l’agence.

Des heurts ont éclaté le 5 décembre place de la République à Paris au cours de rassemblements contre la réforme des retraites et ont fait trois blessés parmi les journalistes. L’un d’entre eux est Mustafa Yalcin, correspondant en France pour l’agence de presse du gouvernement turc Anadolu.

Selon les informations communiquées par l’agence, l’homme a été blessé à l’œil par une cartouche de gaz tirée par les forces de l’ordre. Anadolu précise que le projectile a brisé le masque de protection du journaliste, provoquant un saignement.

Mustafa Yalcin a été hospitalisé.

​Des photos de celui-ci et de son masque ensanglanté ont été partagées sur les réseaux sociaux.

Deux autres blessés

Les deux autres journalistes blessés sont Gaspard Glanz de Taranis News et Taha Bouhafs, travaillant pour Là-bas si j’y suis. Ils ont été touchés aux jambes.

​Le 5 décembre, plusieurs manifestations contre la réforme des retraites ont eu lieu à travers toute la France. D’après les informations du ministère de l'Intérieur, 806.000 personnes y ont pris part. La CGT en a pour sa part décompté 1,5 million, dont 250.000 à Paris.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала