Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Qatar dit mener des pourparlers avec l'Arabie saoudite, une première depuis 2017

© SputnikLes gratte-ciel de Doha, Qatar
Les gratte-ciel de Doha, Qatar - Sputnik France
S'abonner
Doha a évoqué des «progrès» pour mettre fin à la crise dans le Golfe, annonçant avoir eu des discussions avec Riyad et remerciant le Koweït pour sa médiation.

Le chef de la diplomatie qatari a déclaré que son pays menait des pourparlers avec l’Arabie saoudite pour rétablir leurs relations, rompues il y a plus de deux ans.

Il a par ailleurs fait état de progrès après des échanges avec Riyad, selon la chaîne qatarie Al-Jazeera.

«Ces dernières semaines, nous sommes passés d'une impasse à des progrès lors de discussions qui ont eu lieu entre nous et l'Arabie saoudite spécifiquement», a déclaré vendredi 6 décembre le cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani lors du Forum du dialogue méditerranéen à Rome.

«Nous espérons que ces discussions aboutiront à des progrès permettant de mettre un terme à la crise», a-t-il ajouté.

Le Koweït a favorisé la médiation entre Doha et Riyad, a précisé le ministre qatari, remerciant l'émir koweïtien, le cheikh Sabah al-Ahmed Al-Sabah, pour «ses efforts et son engagement continus».

Crise autour du Qatar

Ilhan Omar - Sputnik France
Une élue démocrate du Congrès américain accusée d’intelligence avec le Qatar et l’Iran
En juin 2017, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont rompu leurs relations diplomatiques et commerciales avec le Qatar, l'accusant de soutenir le terrorisme. Le Qatar a nié ces allégations et a accusé à son tour ses voisins de chercher à restreindre sa souveraineté.

Début décembre 2019, le roi Salmane d'Arabie saoudite a convié l'émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, à une réunion du Conseil de coopération du Golfe (CCG) prévue courant décembre à Riyad. Lors des derniers sommets, le Qatar n'était représenté que par des hauts responsables malgré les invitations transmises à l'émir.

Mais Doha a rejeté les demandes formulées par les quatre pays pour une reprise des relations, dont la réduction des liens avec l'Iran ou encore la fermeture d'une base militaire turque dans l'émirat.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала