Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Augmentation à Séoul du nombre d’incendies causés par les animaux de compagnie

CC0 / kalhh / un incendie (image d'illustration)
un incendie (image d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Les animaux de compagnie, dont le nombre est en augmentation progressive en Corée du Sud, causent de plus en plus d’incendies, a fait savoir l’agence Yonhap, précisant que, dans la grande majorité des cas, les coupables étaient les matous.

Le nombre d'incendies causés par les animaux de compagnie, avant tout les chats, connaît une forte croissance en Corée du Sud, a annoncé Yonhap se référant au bureau de gestion des catastrophes et des incendies de Séoul.

Ainsi, 31 incendies enregistrés dans la ville entre janvier et septembre derniers ont été dus à nos amies les bêtes. Un chiffre en nette augmentation par rapport aux 19 cas recensés en 2018 et sept cas en 2017, alors que les chiffres pour ces deux années prennent en compte la période de janvier à décembre.

Qui plus est, sur les 65 incendies causés par l’ensemble des animaux domestiques depuis 2016, 62 ont impliqué des chats. À l'exception d'un cas où c’est une lampe qui avait pris feu, tous les autres départs de feu ont eu lieu après que les animaux domestiques ont accidentellement marché sur des cuisinières électriques.

Que faire?

Dans ce contexte, les pompiers soulignent la nécessité pour les propriétaires d'animaux de prendre des mesures de précaution. Ils conseillent de débrancher les cuisinières ou de recouvrir leurs interrupteurs et de ne pas laisser d'objets inflammables à proximité.

Un husky - Sputnik France
Enfermé seul, un chien met le feu à sa maison
Le nombre d’habitants de Séoul qui possèdent au moins un animal de compagnie est en augmentation, notamment parce qu’un grand nombre de personnes seules en adoptent un, surtout un chat, selon les données de la ville.

L’agence ajoute que le nombre de ménages avec un chien représentait 84,9% de ceux avec des animaux l'an dernier, contre 88,9% en 2014, tandis que le nombre de foyers avec un chat est passé de 8,6% à 12,2%.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала