Sibeth Ndiaye se trompe dans les chiffres durant une interview en tentant d’expliquer la réforme des retraites– vidéos

© AP Photo / Francois MoriLa porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye
La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye - Sputnik France
L'âge d'équilibre, comment cela marche selon la nouvelle réforme des retraites? Souhaitant détailler le concept sur France Inter, la porte-parole du gouvernement s’est trompée de chiffres. Une erreur pour le moins importante pour tous les Français intéressés.

Au micro de France Inter, Sibeth Ndiaye a voulu détailler le système de bonus-malus autour de l’âge pivot de départ à la retraite. Pourtant, la porte-parole du gouvernement a eu des difficultés pour l’expliquer, se trompant dans les chiffres.

Lors du Grand Entretien, Sibeth Ndiaye a assuré que ceux qui partiraient à l'âge légal payeraient «un malus pendant deux ans et à partir de 64 ans [reviendraient] à taux plein». Et pour ceux qui partent à 62 ans, elle s'est voulue rassurante: «On paie un malus pendant deux ans et à partir de 64 ans, on revient à taux plein».

Une heure plus tard, elle s'est rendu compte de son erreur. Vers 10 heures, elle a publié une mise au point sur Twitter.

​Projet de réforme

Mercredi 11 décembre, le Premier ministre a expliqué que l'âge légal par points allait être maintenu à 62 ans. En revanche, pour profiter de sa retraite en entier, il faudra atteindre 64 ans. Sinon, un malus sera appliqué sur la pension de retraite de base. À l'inverse, tout actif qui travaillera au-delà de cet âge, pourra toucher un bonus. Le gouvernement a prévu d'instaurer cet âge pivot à 64 ans à partir de 2027.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала