Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le mystère d’une masse poreuse dans l’océan Pacifique résolu

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photos l'océan Pacifique
 l'océan Pacifique - Sputnik France
S'abonner
Des scientifiques ont révélé l’origine de la masse mystérieuse d’une superficie de 150 kilomètres carrés qui dérive actuellement dans l’océan Pacifique. Selon eux, ce phénomène est dû à l'éruption d'un volcan sous-marin dans les Tonga.

Une équipe internationale de scientifiques a dévoilé le secret de la mystérieuse masse poreuse située dans l'océan Pacifique et dont la superficie est égale à deux fois à la taille de Manhattan. La découverte a été annoncée le 9 novembre sur le site Science direct.

Elle a notamment été faite par Shannon Lenz, un marin et aventurier australien qui a mis en ligne une vidéo sur sa chaîne YouTube.

«Nous avons flotté parmi la masse poreuse pendant environ 6 ou 8 heures, mais nous n'avons pratiquement pas vu l'eau», a-t-il indiqué.

Selon les résultats de l’étude, elle s’est formée à la suite de l'éruption d'un volcan sous-marin aux environs des Tonga entre le 6 et le 8 août.

Les chercheurs estiment que la masse poreuse fait 150 kilomètres carrés. Elle dérive actuellement vers la Grande barrière de corail australienne, qu'elle devrait atteindre en janvier ou février 2020.

Un «mécanisme potentiel de repeuplement»?

Un lion de mer, image d'illustration - Sputnik France
Quelles seront les conséquences de la vague de chaleur dans l'océan Pacifique
Selon le géologue Scott Brown, cette masse pourrait ramasser des organismes marins et devenir un «mécanisme potentiel de repeuplement» du récif, en «apportant de nouveaux coraux sains».

Cependant d’autres scientifiques estiment que cela est peu probable. Notamment le professeur Terry Hughes, directeur du Centre d'excellence de l'ARC pour les études sur les récifs coralliens de l'Université James Cook, qui a affirmé que la masse était trop petite et que le corail n'aurait aucun moyen de s’y attacher.

«Les coraux n'aiment pas s'attacher à quelque chose qui flotte sur l'océan... Ils ne veulent pas être attachés à quelque chose qui est mobile» indique-t-il sur son compte Twitter.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала