Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des cratères immenses formés par l’homme découverts dans le Pacifique

© AP PhotoAtoll de Bikini, 1956
Atoll de Bikini, 1956 - Sputnik France
S'abonner
Des immenses cratères d’origine artificielle ont été découverts dans l’atoll de Bikini au cours d’une étude menée par des chercheurs de l’université du Delaware avec l’utilisation d’un sonar avancé. Ils sont dus à des essais nucléaires.

Une étude géo-acoustique a été menée à l’aide d’un sonar sophistiqué afin de découvrir les traces des essais nucléaires sous-marins effectués par les États-Unis dans l’atoll de Bikini entre 1946 et 1958, relate Popular Mechanics.

Selon le magazine, les chercheurs de l’université du Delaware ont trouvé d'énormes cratères laissés par les essais nucléaires sous-marins, ainsi que des épaves de navires qui avaient été ancrés autour de la zone d'explosion.

The mushroom cloud from Ivy Mike (codename given to the test) rises above the Pacific Ocean over the Enewetak Atoll in the Marshall Islands on November 1, 1952 at 7:15 am (local time) - Sputnik France
Plus radioactives que Tchernobyl et Fukushima, ces îles du Pacifique sont des victimes de la guerre froide
Le sonar a pu créer un modèle numérique du fond marin avec une résolution d'un pixel par mètre

Il a été établi que lors de l’opération Crossroads, pendant laquelle la bombe Baker de 23 kilotonnes avait explosé en 1946 à une profondeur de 27 mètres, un cratère de huit mètres de profondeur et d'environ 700 mètres de large s’était formé.

Une explosion soufflant trois petites îles

Le média signale que les chercheurs ont également sondé le site du fameux test Castle Bravo, le premier test atmosphérique d'une bombe à hydrogène.

Cette bombe de 15.000 kilotonnes, considérée comme la plus puissante jamais testées par les États-Unis, a laissé un cratère de 25 à 30 mètres de profondeur et de 1.400 mètres de diamètre.

Trois petites îles ont été effacées de la carte par cette explosion.

Interdiction des essais sous-marins

Les essais nucléaires dans l’atmosphère, sous l’eau et dans l’espace extra-atmosphérique ont été proscrits par le traité d’interdiction partielle des essais nucléaires signé en 1963. Les essais souterrains n’ont pas été inclus.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала