Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pourquoi le prix du palladium a-t-il battu son record historique et ne cesse d’augmenter?

© Sputnik . Pavel Lisitsyn / Aller dans la banque de photosPalladium
Palladium - Sputnik France
S'abonner
La demande de palladium, métal utilisé dans l'industrie automobile, ne cesse d’augmenter. Son prix a déjà dépassé le seuil des 2.000 dollars par once Troy, soit une augmentation de plus de 50% depuis le début de l’année. Cette tendance est vouée à perdurer. La Russie en est le plus grand exportateur.

Le palladium flambe en 2019. Son prix a dépassé les 2.000 dollars l'once Troy le 17 décembre et ainsi battu un record historique sur le Marché des métaux de Londres (LME), avant de retomber en fin de journée à 1944,3 dollars. Depuis le début de l’année, il est devenu le métal le plus cher au monde, dépassant l’or et la platine.

Des lingots d'or (image d'illustration) - Sputnik France
Vers un prix de l’or à plus de 4.000 dollars l’once? Les paris sont déjà faits
Cette hausse rapide s’explique par la demande croissante du métal précieux dans le monde, a indiqué au média russe Gazeta.ru l’experte Anna Bodrova. Les réserves de palladium diminuent constamment, ce qui crée un déficit. «La demande dépasse l’offre», dit-elle. Et cette tendance devrait perdurer, avance-t-elle.

Le déficit de l’offre en palladium, à hauteur de 600.000 à 800.000 onces, sur le marché s’aggravera au cours de deux années à venir et favorisera ainsi la hausse de son cours, assure l’analyste financier Sergueï Denissov.

Le russe Nornickel en est le plus grand producteur au monde, selon l’Institut d'études géologiques des États-Unis. Il assure près de 40% de la production mondiale, suivi de l’Afrique du Sud avec 32%.

Une industrie «verte»

Dollars - Sputnik France
Le goût du risque? Pourquoi les Américains investissent des milliards de dollars en Russie
Le palladium est le plus souvent utilisé dans l’industrie automobile et chimique, l’automobile assurant 85 à 90% de la demande mondiale. En effet, ce métal est nécessaire à la fabrication de catalyseurs pour le traitement des gaz d'échappement des moteurs à combustion interne, explique Mme Bodrova.

Cette matière première est donc indispensable pour l’industrie chinoise et européenne, qui opte pour les technologies vertes, ajoute-t-elle.

Les Européens se tournent eux aussi vers les voitures «vertes». La part des automobiles roulant au diesel a atteint en 2018 son minimum depuis 17 ans, passant de 44% à 36%, et 29% au troisième trimestre 2019, selon l’agence d’analyse JATO Dynamics.

La Chine, plus important marché automobile du monde, emprunte la même voie et impose de nouveaux standards écologiques aux constructeurs du pays, dit Anna Bodrova.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала