Ce drôle d’animal de compagnie a coûté son vol à un passager aux USA - vidéo

CC0 / daynaw3990 / Un opossum
Un opossum - Sputnik Afrique
Le voyage de retour d’un Californien après avoir rendu visite à sa famille au Texas ne s’est pas passé comme prévu. La compagnie aérienne lui a en effet refusé le droit d’embarquer avec son animal de compagnie, un opossum.

Un internaute a récemment relaté sur la page Instagram où il s’exprime au nom de son opossum, Zatara, qu'il avait sans problème pris l’avion avec son animal de compagnie pour se rendre chez sa mère à l’occasion de la fête de Thanksgiving.

Mais une désagréable surprise l’attendait sur le vol retour. En effet, il a été expulsé de l’avion, la compagnie JetBlue refusant de l’accueillir à bord avec son petit animal.

«Nous sommes montés à bord pour rentrer et après un retard de 30 minutes, un employé de Jet Blue m'a fait descendre et m'a dit que je ne pouvais pas prendre l’avion», a indiqué l'internaute, Gerald Tautenhahn.

Après avoir passé trois heures au téléphone avec JetBlue, la compagnie a déclaré qu’il lui faudrait louer une voiture pour rentrer en Californie, a-t-il rapporté.

Avant d’ajouter, toujours de la part de l’opossum:

«Les membres d'équipage ont pris des photos avec moi et m’ont adoré mais maintenant ils font comme s’ils ne savaient pas que j'étais un opossum! Or, il y a des photos où ils me portent.»

Pourtant, tout s’était bien passé à l’aller et les deux compères avaient embarqué sans problèmes sur un vol de la même compagnie.

Tout est bien qui finit bien

Commentant la situation, un représentant de JetBlue a déclaré à FOX 7 Austin que la compagnie «acceptait volontiers les chats et petits chiens». Sans plus.

«Nous avons fait les démarches nécessaires environ un mois à l'avance. J'ai appelé le ministère des Transports et reçu une autorisation de sa part. J’ai appelé JetBlue, ils ont dit que ça allait», a déclaré Gerald Tautenhahn à FOX 7 Austin.

Un chat - Sputnik Afrique
Un homme se voit interdire de monter dans un avion à Moscou à cause d’un chat trop gros
Ce n’est que quelques jours plus tard qu’il a pu acheter un billet sur un vol United Airlines.

Dans une interview au New York Post, il a déclaré qu’il «ne voulait pas mentir à United au sujet de Zatara», mais que le personnel «n’avait même pas posé de questions».

Le journal a précisé que Gerald Tautenhahn et Zatara se trouvaient désormais chez eux, en Californie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала