Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou ne laissera pas «sans réponse» les sanctions US contre Nord Stream 2

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosKremlin
Kremlin - Sputnik France
S'abonner
Il est trop tôt pour parler de la réponse aux sanctions américaines contre Nord Stream 2, mais une réaction viendra, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

La Russie a commenté ses contre-mesures aux sanctions américaines contre le gazoduc Nord Stream 2, annoncées par Washington la semaine dernière. Le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov a déclaré qu’il était trop tôt pour le dire, mais «en tout cas de telles mesures ne resteront pas sans réponse».

Sanctions américaines

Drapeau allemand devant le Reichstag, Berlin - Sputnik France
Nord Stream 2: un député allemand appelle à ne pas accepter le «chantage» américain

Donald Trump a signé le budget de défense du pays pour l’année fiscale 2020 qui prévoit l’introduction de mesures restrictives contre les gazoducs Nord Stream 2 et Turkish Stream. Le département américain du Trésor a annoncé samedi soir que des sanctions étaient entrées en vigueur. Washington a demandé aux entreprises posant les tubes d’arrêter immédiatement les travaux. L’entreprise suisse Allseas, qui participe à la pose du Nord Stream 2, a déjà arrêté la construction.

Les États-Unis ont déclaré que ces mesures étaient nécessaires pour la sécurité européenne afin de «résister à la Russie» dans différents domaines.

Réaction européenne

L’Union européenne ne soutient pas les mesures restrictives contre les entreprises «menant des affaires légales». Les gouvernements allemands et français ont déclaré qu’ils «rejetaient ces sanctions extraterritoriales» visant «des entreprises européennes».

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a promis que Moscou allait préparer une riposte. La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a lancé ironiquement que les États-Unis «demanderont bientôt d’arrêter immédiatement de respirer».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала