Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La police militaire russe occupe un ancien poste de contrôle américain en Syrie - vidéo

© Sputnik . Mikhail Alaeddin / Aller dans la banque de photosLa police militaire russe en Syrie (archives)
La police militaire russe en Syrie (archives) - Sputnik France
S'abonner
La mission militaire russe en Syrie a pris possession d’un poste de contrôle abandonné par les Américains dans la localité syrienne de Tell-Samine, située à un carrefour reliant la ville de Raqqa au centre et au nord du pays ainsi qu’aux villes de la vallée de l’Euphrate.

Le drapeau russe a été hissé à un poste de contrôle abandonné par les soldats américains non loin de la ville syrienne de Raqqa, ancienne «capitale» du groupe terroriste Daech*.

«En fin d’après-midi, notre unité sera déployée et on peut dire qu’à partir d’aujourd’hui nous entamerons les patrouilles et les missions visant à assurer la sécurité des civils», a raconté aux journalistes l’officier de la police militaire russe Arman Mambetov.

Un poste à un carrefour stratégique

Le poste de contrôle se trouve dans la localité de Tell-Samine, à 26 kilomètres de Raqqa, à un carrefour stratégique reliant la ville au centre et au nord du pays ainsi qu’aux villes situées dans la vallée de l’Euphrate.

Il y a encore quelques jours, ce poste de contrôle installé dans le bâtiment d’une ancienne école était occupé par les militaires américains. Les autorités syriennes affirment que lorsque le site était contrôlé par les Américains, les djihadistes pouvaient malgré tout transporter des armes par les routes avoisinantes.

Libération de Raqqa

Raqqa (archive photo) - Sputnik France
La coalition dirigée par les États-Unis quitte Raqqa et Al-Thawrah en Syrie
Les terroristes de Daech* s’étaient emparé de la ville syrienne de Raqqa, chef-lieu du gouvernorat du même nom, au printemps 2013, ce qui avait provoqué l’exode d’au moins 250.000 habitants. En 2014, Raqqa, transformée en citadelle, avait été proclamée capitale du groupe terroriste.

En octobre 2017, la ville a été libérée à l’issue d’une opération que les Forces démocratiques syriennes ont menée pendant plusieurs mois avec le soutien aérien de la coalition internationale. Les bombardements et le pilonnage par les unités kurdes pro-américaines ont complètement détruit Raqqa. La ville n’est toujours pas reconstruite. Le ministère syrien des Affaires étrangères a qualifié de génocide les actions de la coalition lors de cette opération.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала