Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les USA redoutent les tests ADN de leurs soldats par crainte d’un «transfert de données génétiques»

© AP Photo / Jack MuellerLe Pentagone
Le Pentagone - Sputnik France
S'abonner
Le département de la Défense des États-Unis a mis en garde les militaires du pays contre le recours aux tests ADN afin d’empêcher le transfert de «données génétiques sensibles» à de tierces parties.

Proposés par plusieurs entreprises, les tests ADN suscitent l’inquiétude du département de la Défense des États-Unis: dans un mémo relayé par Yahoo News, le Pentagone appelle les soldats américains à ne pas avoir recours à ce type de tests récréatifs.

«Transmettre des données génétiques sensibles à des parties extérieures génère des risques personnels aussi bien qu’opérationnels», avertit le document.

chien - Sputnik France
L’amour pour les chiens inscrit dans l’ADN, selon des scientifiques
Le Pentagone souligne que les militaires ont pu être l’objet de publicités ciblées de la part d’entreprises collectant des données génétiques.

Toujours d’après le mémo en question, les tests ADN sont «particulièrement peu régulés» et risquent ainsi d’avoir des «conséquences involontaires pour les forces armées et leurs missions», mais également sur la «carrière des membres de ce service».

Tests interdits mais populaires en France

This combination of pictures created on April 26, 2018 shows Belgian artist Delphine Boel (L) on April 26, 2018 arriving for a session at the Appeal Court in Brussels to request the appeal of the case contesting the paternity of her father Jacques Boel and asking for the recognition of the paternity of King Albert II and a file photo taken on July 3, 2013 of King Albert II of Belgium (R) delivering a speech at the royal palace in Brussels. - Sputnik France
L’ex-roi des Belges sous la menace d’une amende salée pour refus de test ADN
Dans l’Hexagone, les tests ADN ne sont pas autorisés, ce qui n’a pas empêché près de 100.000 Français d’y recourir, selon un sondage Geneanet réalisé en 2018. Dans le même temps, une récente étude a démontré que plus de 51% des Français souhaitaient le faire.

Or, Outre-Atlantique, les chiffres sont bien plus impressionnants: depuis 2013, 26 millions d’Américains ont acheté un kit ADN, selon le magazine du MIT (Massachusetts Institute of Technology).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала