Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un drone stratégique américain repéré au large de la Crimée – images

© AP Photo / Northrop Grumman via U.S. Navy, Erik HildebrandtUn drone américain (image d'illustration)
Un drone américain (image d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Un drone stratégique de l’Armée de l’air des États-Unis a été détecté près des frontières russes. Il a mené une reconnaissance non loin du littoral russe de la mer Noire après avoir survolé la ligne de démarcation dans le Donbass.

Un drone stratégique de l'Armée de l'air américaine a mené le 27 décembre une reconnaissance au large de la péninsule de Crimée, a indiqué le site de suivi des déplacements d’avions militaires PlaneRadar.

​Le drone américain RQ-4B-40 Global Hawk immatriculé 11-2048, nom de code FORTE10, qui a décollé d'une base aérienne de l'Otan en Sicile, a survolé la ligne de démarcation dans le Donbass, avant de procéder à une reconnaissance le long du littoral russe de la mer Noire.

Le RQ-4 Global Hawk est un drone de reconnaissance stratégique américain capable de surveiller de vastes étendues en volant à une grande altitude, détecter de petites cibles avec une haute résolution et transmettre des informations au commandement en temps réel. Conçu par Northrop Grumman, le premier drone de ce type a été mis en œuvre en mars 2006.

Des reconnaissances régulières

Un hélicoptère Mi-28N à la base de Hmeimim en Syrie - Sputnik France
Les militaires russes repoussent une attaque de drones contre la base de Hmeimim
Des aéronefs américains effectuent régulièrement des reconnaissances près des frontières de la Russie. Ils sont souvent repérés à proximité des côtes de la Crimée et de Krasnodar, au-dessus de la mer Baltique mais aussi près des bases militaires russes en Syrie.

Ainsi, un drone stratégique Global Hawk de l’US Air Force a été détecté, samedi 16 novembre, non loin de la côte syrienne où se situent l’aérodrome russe de Hmeimim et la base navale russe de Tartous. L’appareil sans pilote américain y a effectué une mission de dix heures.

Le ministère russe de la Défense a demandé à plusieurs reprises à Washington de mettre fin à ces opérations de reconnaissance, mais le Pentagone refuse de le faire.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала