Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Carlos Ghosn s'est-il caché dans la caisse d'un instrument de musique pour quitter Tokyo?

© Sputnik . Vladimir Pesnia / Aller dans la banque de photosCarlos Ghosn
Carlos Ghosn - Sputnik France
S'abonner
À en croire la chaîne libanaise MTV, avant de partir pour le Liban en jet privé, Carlos Ghosn, ex-PDG de Renault-Nissan, s’est caché dans une caisse d'instrument de musique pour ainsi quitter la maison où il se trouvait assigné à domicile. Toutefois, une source dans son entourage dément ce dernier détail.

De nouveaux détails apparaissent dans l’histoire de la fuite de Carlos Ghosn au Liban. La chaîne libanaise MTV affirme que l’ex-PDG de Renault-Nissan s’est caché dans la caisse d'un instrument de musique pour ainsi quitter la maison où il se trouvait assigné à domicile à Tokyo.

Renault-Nissan President Carlos Ghosn, pictured, in Novo-Ogaryovo meeting with Russian Prime Minister Vladimir Putin - Sputnik France
L'ex-PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn serait entré au Liban avec un passeport français

D’après les informations de la chaîne, des individus, qui se sont fait passer pour des musiciens mais en réalité étaient des membres d’une société militaire privée, sont venus dans sa villa à Tokyo pour animer un dîner. À la fin, ils auraient utilisé l’une des caisses destinées à ranger les instruments pour faire sortir M.Ghosn.

La chaîne souligne tout de même qu’il reste encore à savoir comment M.Ghosn a réussi à déjouer les services de sécurité de l'aéroport.

Cependant, une source dans son entourage a démenti à l'AFP ces informations de la chaîne libanaise.

«Je n'ai pas fui la justice.»

Drapeau français - Sputnik France
La France garantit son «soutien consulaire» à Carlos Ghosn, en fuite au Liban
Arrivé lundi 30 décembre à l'aéroport de Beyrouth, l'ex-patron de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a déclaré dans un document transmis par ses porte-parole qu’il était victime de «la persécution politique» et qu’il s’était «libéré de l'injustice». «Je n'ai pas fui la justice», a-t-il souligné.

Son principal avocat japonais, Junichiro Hironaka, s’est dit «abasourdi» par la nouvelle sur la fuite de son client. Il a affirmé ne pas avoir été contacté par M.Ghosn et avoir appris «par la télévision» ce qui s’était passé.

La réaction de Christophe Castaner

À son tour, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a déclaré à propos de la fuite de l’ex-PDG de Renault-Nissan que «personne, quelle que soit sa nationalité, ne doit s'exonérer de la bonne application de la loi».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала