Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La charpente de Notre-Dame de Paris sera en bois

© Sputnik . Dominique Boutin / Aller dans la banque de photosNotre-Dame de Paris
Notre-Dame de Paris - Sputnik France
S'abonner
Huit mois après l’incendie de Notre-Dame, un beau cadeau se prépare pour les partisans de la reconstruction à l’identique: la nouvelle charpente serait en bois. Avant la confirmation officielle, on apprend que l'Établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame y est favorable.

Dans les discussions acharnées autour de la reconstruction de la charpente de Notre-Dame en bois ou avec utilisation de matériaux modernes, l’information a filtré que le chêne semble l’emporter sur le béton et le métal.

Le toit de la partie arrière de la cathédrale est toujours protégé d’une bâche blanche, un suaire sur le corps meurtri de Notre-Dame. Une des questions principales qui se posait dans le cadre de la restauration était sur le choix des matériaux: on citait les exemples probants de Chartres pour le choix de l’acier ou de Reims pour la reconstruction réussie en béton. Néanmoins, les discussions ne tarissaient pas au sein des instances concernées.

Notre-Dame de Paris en cours de restauration, 2019 - Sputnik France
Rénovation de Notre-Dame: le général en charge dément avoir demandé 14.000 euros par mois
Face au délai de cinq ans fixé par Emmanuel Macron pour la reconstruction de Notre-Dame, le bois semble être le matériau le plus approprié. L’avantage de son utilisation (ce qui équivaut à «une reconstruction à l'identique») c'est qu'il n'y a aucune étude à entreprendre: les architectes disposent de relevés millimétriques de la charpente effectués en 2015, ainsi que d’une maquette numérisée.

Malgré l’avis de Francis Maude, directeur du cabinet d'architectes Donald Insall Associates, basé à Londres, sur la difficulté de trouver les artisans qualifiés pour s’attaquer au chantier d’envergure, 10 corps de métiers œuvrent déjà sur le chantier de restauration et il est prévu de trouver le millier de chênes nécessaires sur le territoire français.

On prévoit un travail relativement rapide, en se basant sur les travaux effectués lors de la construction de la cathédrale de Bourges au XIIIe, dont la charpente a été montée en seulement 19 mois par une équipe de 15 à 20 charpentiers.

Pour Notre-Dame au XXIe, il reste à attendre le feu vert du Président de la République.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала